Toro termine en force sa première saison avec les Astros

Pierre Loiselle cds.redaction@tc.tc
Publié le 22 septembre 2016

Abraham Toro, à son dernier match avec les Orioles de Montréal, cet été.

©Photo: TC Media - Archives

BASEBALL. La première saison d’Abraham Toro dans l'organisation des Astros de Houston s’est terminée lorsque son équipe, les Astros de Greeneville, au Tennessee, a été éliminée des séries éliminatoires de la Appalachian League, aux États-Unis.

L’athlète de l’arr. de Greenfield Park, qui a été choisi au 5e des 40 tours au repêchage annuel du baseball majeur le 10 juin dernier, a vu son équipe terminer au 3e rang de la division ouest avec une fiche de 33 victoires et 34 défaites, à 3 matchs du 2e rang donnant accès au séries.

Toro, 19 ans, a joué son premier match avec sa nouvelle équipe le 8 juillet dès qu'il eu terminé sa carrière avec les Orioles de Montréal dans la Ligue de baseball élite du Québec (LBEQ), avait qui il jouait depuis 2014.

Il a participé à 44 matchs à Greeneville, tous comme partant et surtout comme joueur de 3e but, comme l'avaient annoncé les Astros dès le jour du repêchage. Sans surprise, celui qui peut aussi évoluer comme joueur d'arrêt-court et comme receveur grâce à son bras puissant a connu des débuts modestes mais a terminé sa saison en force. À ses 6 derniers matchs, il a frappé pas moins de 9 coups sûrs en 24 présences, dont un double et deux triples, pour moyenne de ,375, marquant 6 points et en faisant produire 5.

L'athlète de 6' 1'' a ainsi terminé sa saison avec 45 coups sûrs en 177 apparitions, pour une moyenne de  ,254, totalisant 20 points marqués et 19 points produits en 44 parties. Lui qui, à sa saison collégiale américaine l'an dernier avec le Seminole State College en Klahoma, avait frappé pour une moyenne de ,439 (20 circuits et 86 points produits0, a affronté des lanceurs plus coriaces, comme en font foi sa fiche (aucun coup de circuit et 31 retraits sur trois prises). Mais sa fin de saison a de quoi laisser de bons espoirs pour la suite.