Le Défi sportif, un "incontournable" pour beaucoup d'athlètes d'élite

Marie-Claude Chiasson marie-claude.chiasson@quebecormedia.com Publié le 3 mai 2015

Le directeur du Défi sportif AlterGo 2015, Maxime Gagnon, qualifie de "très satisfaisant" la tenue de cette 32e édition.

C'est ce qu'il a annoncé dimanche, lors d'un bref bilan, quelques minutes avant le coup d'envoi de la super finale de Powerchair Soccer au Centre Pierre-Charbonneau à Montréal.

"On peut être très fiers du résultat global. Les commentaires des athlètes ont été très positifs tout au long de la semaine. C'est beaucoup d'organisation recevoir 6000 athlètes", a-t-il lancé en entrevue avec TC Media.

Maxime Gagnon s'est dit surpris aussi de la qualité des performances des athlètes qui augmente d'année en année.

"Il s'agit de ma quatrième année comme directeur et ma 22e année dans l'organisation du Défi et je peux dire que les performances des athlètes sont toujours en nette progression. Ça se voit et c'est très encourageant pour l'avenir", mentionne-t-il.

Au niveau de la visibilité du Défi sportif et de l'affluence aux différents sites de compétition, M. Gagnon y voit également une belle amélioration, même s'il reste encore beaucoup de travail à faire.

"La visibilité médiatique a somme toute été très bonne. Nous avons obtenu un record de visiteurs pour la diffusion en continue des différentes disciplines sur notre site Web, mais il est v vrai que nous aimerions voir davantage de gens dans les estrades pour encourager les athlètes, affirme-t-il. Plusieurs nous disaient, c'est plaisant, on fait parler de nous, mais on aimerait voir davantage de grosses foules."

Selon Maxime Gagnon, le Défi sportif AlterGo devient de plus en plus un incontournable année après année, alors que des athlètes y ont disputé des coupes du monde ou pouvaient se mériter un billet directement pour les Jeux paralympiques de Rio en 2016 comme en Boccia.

"Nous avons des projets de cette trempe sur la table jusqu'en 2018. Nous voulons accueillir davantage de championnats du monde pour montrer à tous ce que le Canada est capable de faire", assure-t-il.

En plus des 6000 athlètes, un total de 37 pays était représenté au Défi sportif AlterGo 2015.

 

En manchette

Caucus: les libéraux disent que tout va bien

POLITIQUE. Les libéraux de Philippe Couillard soutiennent que tout va pour le mieux dans le fonctionnement du gouvernement et qu'on aurait tort de conclure à un vent de panique au sein des troupes, en raison de la tenue, lundi, d'un caucus spécial en pleine fin de session intensive au parlement.

Connaissez-vous les 3 principaux troubles alimentaires?

Anorexie, boulimie et autres troubles alimentaires sont autant de troubles de santé mentale qui déclenchent des comportements anormaux liés à une crainte maladive de prendre du poids et une grande préoccupation par rapport à l’image corporelle.

Le Défi sportif, un "incontournable" pour beaucoup d'athlètes d'élite

Marie-Claude Chiasson marie-claude.chiasson@quebecormedia.com Publié le 3 mai 2015

Le directeur du Défi sportif AlterGo 2015, Maxime Gagnon, qualifie de "très satisfaisant" la tenue de cette 32e édition.

C'est ce qu'il a annoncé dimanche, lors d'un bref bilan, quelques minutes avant le coup d'envoi de la super finale de Powerchair Soccer au Centre Pierre-Charbonneau à Montréal.

"On peut être très fiers du résultat global. Les commentaires des athlètes ont été très positifs tout au long de la semaine. C'est beaucoup d'organisation recevoir 6000 athlètes", a-t-il lancé en entrevue avec TC Media.

Maxime Gagnon s'est dit surpris aussi de la qualité des performances des athlètes qui augmente d'année en année.

"Il s'agit de ma quatrième année comme directeur et ma 22e année dans l'organisation du Défi et je peux dire que les performances des athlètes sont toujours en nette progression. Ça se voit et c'est très encourageant pour l'avenir", mentionne-t-il.

Au niveau de la visibilité du Défi sportif et de l'affluence aux différents sites de compétition, M. Gagnon y voit également une belle amélioration, même s'il reste encore beaucoup de travail à faire.

"La visibilité médiatique a somme toute été très bonne. Nous avons obtenu un record de visiteurs pour la diffusion en continue des différentes disciplines sur notre site Web, mais il est v vrai que nous aimerions voir davantage de gens dans les estrades pour encourager les athlètes, affirme-t-il. Plusieurs nous disaient, c'est plaisant, on fait parler de nous, mais on aimerait voir davantage de grosses foules."

Selon Maxime Gagnon, le Défi sportif AlterGo devient de plus en plus un incontournable année après année, alors que des athlètes y ont disputé des coupes du monde ou pouvaient se mériter un billet directement pour les Jeux paralympiques de Rio en 2016 comme en Boccia.

"Nous avons des projets de cette trempe sur la table jusqu'en 2018. Nous voulons accueillir davantage de championnats du monde pour montrer à tous ce que le Canada est capable de faire", assure-t-il.

En plus des 6000 athlètes, un total de 37 pays était représenté au Défi sportif AlterGo 2015.