Des solutions à trouver en attaque pour le CS Longueuil

Cinq matchs de suite sans gain

Pierre Loiselle cds.redaction@tc.tc
Publié le 21 juillet 2015

Avec deux matchs nuls et trois revers à ses cinq derniers duels, le CS Longueuil est en mode solutions pour retourner au sommet de la PLSQ.

©Photo: TC Media - Denis Germain

SOCCER. Le CS Longueuil, champion de la saison régulière de la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) en 2014 avec une seule défaite en saison régulière, avait débuté la présente campagne dans la même veine, malgré le départ de leurs deux meilleurs marqueurs, Dex Kaniki et Cédric Carrié, pour le Lakeshore SC. Le rêve ne s'est toutefois pas poursuivi.

L'équipe la plus jeune du circuit semi-professionnel a gagné ses quatre premiers matchs, mais plus aucun depuis. Après un respectable match nul de 1 à 1 contre le puissant CS Mont-Royal Outremont, l'équipe s'est écrasée 5 à 0 contre le Lakeshore SC, Cédric Carrié faisant mouche deux fois et Dex Kaniki une fois.

Longueuil a ensuite perdu 2 à 1 contre l'équipe au dernier rang de la PLSQ, le Ottawa FC Fury, avant d'annuler 2 à 2 contre le FC Gatineau.

Un revers qui fait mal contre Lakeshore

L'entraîneur Mathieu Rufié a commenté le début de saison. «Souvent, un entraîneur peut tirer profit d'une défaite des siens pour amener ses joueurs à corriger des choses et se relancer, explique-t-il. Mais après avoir connu une si longue séquence victorieuse pendant plus d'un an et perdre soudainement 5 à 0 de façon aussi nette, ça fait très mal à des jeunes.»

L'entraîneur voyait un peu venir la situation. «Nous avons de la difficulté à ramener la même qualité de jeu que l'an dernier et nous étions dû pour en payer le prix. Aussi, nous n'arrivons pas à concrétiser nos chances [4 buts lors des 5 derniers matchs] et c'est mortel en soccer élite. Souvent, nous ratons de belles opportunités et commettons ensuite des erreurs donnant des buts. C'est un peu ce qui s'est passé contre le Fury et contre Lakeshore: nous avons eu trois bonnes chances de marquer sans concrétiser lors des dix premières minutes. Quand Lakeshore a marqué, les gars ont cessé d'y croire et le reste de la partie a été à sens unique.»

Au soccer, perdre la confiance de marquer des buts, rend plus difficile de revenir de l'arrière. Rufié travaille toutefois à relancer les siens.

«Je vais en demander beaucoup aux vétérans pour aider à relancer les plus jeunes. La gestion des émotions de nos jeunes joueurs doit s'améliorer. Et bien sûr, nous devons travailler très fort sur notre jeu d'équipe pour pallier notre manque d'expérience en attaque. Je crois encore que nous avons une équipe pouvant lutter au sommet du classement, mais ça sera plus difficile qu'en 2014. En plus de Mont-Royal Outremont au 1er rang, la nouvelle équipe de vétéran,s Lakeshore, 2e, prend sa vitesse de croisière à mesure que la cohésion s'installe, et Blainville est très fort aussi. La PLSQ est plus équilibrée que jamais cette année et le classement le prouve.»

Nouvel horaire, nouveau terrain

Le prochain match local du CS Longueuil aura lieu le 1er août, à 18h30, contre le FC L'Assomption-Lanaudière. À noter que les prochains matchs n'auront plus lieu le dimanche après-midi sur le terrain naturel du Centre Multi Sport mais plutôt le samedi soir, sur un des terrains synthétiques éclairés du parc Laurier, au 2095 Laurier, entre la rue Laurier et le boul. Roland-Therrien.