Une sauce vedette de Longueuil sur les tablettes

Une sauce vedette de Longueuil sur les tablettes

Francesco Mancuso Jr pose fièrement avec son père

CUISINE. En plus d’agrémenter un burger ou des grillades, la San Rosa, une sauce qui a récemment fait son entrée sur le marché, permet aussi de goûter à une histoire de famille: celle des propriétaires de La Villa du sous-marin, où la sauce a véritablement laissé sa marque!

«Si on oublie de mettre la sauce à part avant de livrer un sous-marin, on doit absolument y retourner! Les gens commandent et viennent manger chez nous pour ça.»

Cette anecdote que nous raconte Francesco Mancuso Jr témoigne de la popularité de la sauce élaborée par son père dans les années 1980, entre les murs de son restaurant de la rue Sainte-Hélène, à Longueuil.

Composée de mayonnaise, de moutarde, d’épices et de vinaigre de vin, la sauce a toujours conservé la même recette gagnante.

«Mon père est quelqu’un d’assez inventif. Il a mélangé ce qu’il aimait pour créer la sauce. On fait tout nous-mêmes, comme la sauce tomate », explique M. Mancuso Jr.

Il n’est pas rare de voir arriver des clients de l’extérieur de la région pour retrouver le goût de la sauce qui a marqué leurs souvenirs, selon les dires du père, Francesco Mancuso. Encore aujourd’hui, le restaurant écoule chaque semaine pas moins de 200 litres de cette sauce tant prisée par les clients.

Du restaurant à l’épicerie

Devant autant de succès, il n’est pas étonnant que le fils ait eu envie de la commercialiser en 2015. Aujourd’hui, la San Rosa est disponible dans une quarantaine de marchés IGA et Métro ainsi que sur les tablettes de certaines épiceries fines.

Francesco Mancuso Jr a travaillé avec l’équipe de l’entreprise Cintech de Saint-Hyacinthe pour s’assurer de la qualité du produit qui ne contient aucun agent épaississant.

«La différence est notable avec d’autres sauces du commerce, soutient-il. On voulait rester authentique même s’il y a beaucoup de compétition. De plus en plus de gens recherchent des produits moins chimiques.»

Présentée comme étant une sauce à sandwich, la San Rosa est toutefois une «sauce à tout faire», se plait à dire le restaurateur, qui propose plusieurs combinaisons, notamment avec de la viande à fondue, des filets de poisson, comme vinaigrette à salade ou comme trempette pour légumes.

Un restaurant de Chambly, la Cochonne Rit, a déjà adopté la sauce en l’ajoutant à son sous-marin, un très bon vendeur!

Conquérir Montréal 

L’un des objectifs de Francesco Mancuso Jr est d’investir les marchés à Montréal, dans des quartiers comme le Plateau ou la Petite-Italie. 

«Il y a une grande diversité culturelle et les jeunes de 25 à 35 ans semblent plus enclins à essayer de nouveaux condiments», estime-t-il. 

Ce dernier est également très actif sur le réseau social Facebook pour faire la promotion de son produit. Régulièrement, il propose des recettes à essayer avec la San Rosa, comme une salade de céleri-rave ou encore un saumon grillé. 

Rens.: www.morelias.ca ou @moreliasanrosa sur Facebook