4,5 M$ pour reconstruire la passerelle de Normandie

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
4,5 M$ pour reconstruire la passerelle de Normandie
Un camion de la compagnie Arguy avait circulé benne levé et heurté la passerelle de Normandie, le 10 février 2015. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

INFRASTRUCTURES. La reconstruction de la passerelle de Normandie, au-dessus de la route 132, prévue au Programme triennal d’immobilisations (PTI) de la Ville de Longueuil pour la prochaine année, coûtera 4,5 M$. Et pour le moment, il est prévu que la Ville assume la totalité de ces frais.

Peu de temps après qu’un camion dont la benne levée avait foncé dans la passerelle piétonne, le 10 février dernier, la mairesse Caroline St-Hilaire s’engageait à reconstruire la structure. «La Ville ne paiera certainement pas en entier. Ce n’est pas un bris, c’est un accident», avait affirmé la mairesse au Courrier du Sud dans la semaine suivant les événements.

C’est donc sans surprise que la reconstruction figure à la liste des améliorations des infrastructures du PTI. Mais selon les circonstances actuelles, Longueuil paiera vraisemblablement la totalité des 4,5 M$ estimés pour ériger la nouvelle installation.

«Le ministère des Transports du Québec (MTQ) ne participe pas, du moins pas à ce moment-ci, a précisé le directeur général de la Ville, Patrick Savard, lors de la rencontre avec les médias sur le budget 2016. Il faudra cependant son autorisation puisqu’on construit au-dessus de son emprise. On ne pourra pas faire n’importe quoi.»

Quant à savoir si les fautifs – entreprises et camionneur – débourseront une quelconque somme, les démarches de réclamation sont entreprises auprès des assurances afin que la valeur de la passerelle soit remboursée.

«La Ville a transmis des avis aux entreprises impliquées afin d’obtenir davantage d’information sur les circonstances entourant l’effondrement de la passerelle et pour les aviser que leur responsabilité est susceptible d’être engagée, soutient l’agent d’information de la Ville Renaud Beauchemin. Il n’y a pas d’autres développements dans ce dossier pour le moment.»

La construction de la passerelle s’effectuera à l’été 2016. La Ville en est encore à l’étape de l’élaboration du concept. Le processus d’appel d’offres devrait être lancé au cours du premier trimestre de 2016.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des