246 grammes de cocaïne dissimulés dans un avion miniature

246 grammes de cocaïne dissimulés dans un avion miniature

Patricia Lavigne-Lalonde passera 90 jours derrière les barreaux, de façon discontinue.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

JUSTICE. La Longueuilloise Patricia Lavigne-Lalonde a été condamnée à 90 jours de prison relativement à une affaire d’importation de drogues, le 25 janvier, au palais de justice de Longueuil.

Lavigne-Lalonde avait été arrêtée le 7 juin 2013 à son domicile de Longueuil pour sa participation dans un complot d’importation de drogues. Quelques jours auparavant, les autorités avaient intercepté un colis contenant des vêtements pour enfant et un modèle réduit d’avion. Des analyses de détection des stupéfiants avaient révélées que 246 g de cocaïne était dissimulés à l’intérieur de l’avion miniature.

Le colis en provenant du Panama avait été intercepté à Londres, en Angleterre, et avait comme destination une adresse de Longueuil. Les autorités canadiennes avaient alors fait mine de livrer le colis à l’adresse indiquée afin de piéger son destinataire, qui s’est avéré être Lavigne-Lalonde. La femme avait été arrêtée le lendemain.

Lors de la perquisition de son domicile, les policiers avaient également retrouvé 731 comprimés de méthamphétamine ainsi qu’une petite quantité de kétamine et de marijuana.

L’enquête a déterminé que la cocaïne saisie était pure à 91% et aurait donc eu une grande valeur de revente sur le marché québécois.

La mère de trois enfants a plaidé coupable de 4 chefs d’accusation, le 4 décembre 2018.

Sa sentence sera purgée de façon discontinue, les fins de semaine. En plus de sa peine de détention, la femme de 36 ans devra effectuer 240 heures de travaux communautaires et sera sous le coup d’une probation de 3 ans.

«Complètement réhabilitée»

Le juge Marco Labrie a mentionné à la Cour qu’il estime que l’accusée est maintenant complètement réhabilitée et attribue ses agissements de l’époque à de «mauvaises fréquentations».

«Les événements remontent à plus de 5 ans et rien ne me laisse penser que sa réhabilitation n’est pas complète», a mentionné le juge.

Il a également rappelé que Lavigne-Lalonde a déjà purgé près de 4 mois de prison en raison de sa détention préventive, ce qui a été pris en compte lors de l’énoncé de sa sentence.

Complice

Le complice de Lavigne-Lalonde, Yvon Gauvreau a quant à lui écopé d’une pleine plus sévère, soit 15 mois de prison. Selon le juge Labrie, cette sentence prend en considération ses nombreux antécédents judiciaires, dont certains en matière de stupéfiants. À sa sortie de prison, l’homme de 62 ans sera sous le coup d’une probation de 3 ans.

Contrairement à sa complice de l’époque, le juge Labrie a dit ne pas être entièrement convaincu des remords et de la réhabilitation de Gauvreau.

Commenter cet article

avatar