Changements climatiques: les élus de Longueuil adoptent une motion sur l’urgence d’agir

Changements climatiques: les élus de Longueuil adoptent une motion sur l’urgence d’agir

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Lors de la séance du conseil du 13 novembre, les élus de Longueuil Citoyen ont déposé une motion reconnaissant l’urgence d’agir en matière de lutte contre les changements climatiques pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C. La motion a été adoptée à l’unanimité.

«L’urgence climatique passe par des transitions rapides et de grande envergure dans les domaines où Longueuil peut agir directement, comme l’urbanisme, le transport et l’aménagement du territoire», a exposé le chef de l’opposition Xavier Léger.

Par cette motion inspirée de la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique rédigée par un groupe de militants environnementalistes, le conseil demande aux gouvernements du Québec et du Canada de continuer d’appuyer concrètement les municipalités à faire face à l’urgence climatique.

Ces dernières, en tant que gouvernement de proximité, jouent déjà un rôle important dans la lutte aux gaz à effet de serre (GES), ainsi que dans la mise en place de mesures d’atténuation et d’adaptation.

Xavier Léger espère ainsi que Longueuil s’inscrive «dans le mouvement citoyen des villes qui font de la lutte aux changements climatiques une priorité».

À la période de question, les citoyens ont d’ailleurs fait part de leur souhait que Longueuil adopte la déclaration universelle sur l’urgence d’agir dans la lutte aux changements climatiques, et adopte des mesures concrètes en matière d’environnement.

«Il est temps maintenant de mettre en place un plan de lutte sérieux et cohérent, a fait valoir la citoyenne Marie-Christine Dorval. Bien que Longueuil ait déjà un plan de développement durable, je trouve que celui-ci reste dans des concepts très vagues.»

Elle a demandé aux élus d’adopter des mesures concrètes, donnant en exemple le crédit d’impôt pour l’achat de voitures électriques.

La citoyenne Carole Mainville a pour sa part souligné que «pour les citoyens, la Ville est le premier répondant. Votre niveau de compétence et de réglementation est différent de la CMM. Vous pouvez poser des gestes concrets et reconnaître l’urgence climatique est le premier pas.»

À ces préoccupations, le conseiller municipal Éric Bouchard a rappelé que les élus de la  Communauté métropolitaine de Montréal (CMM),  dont Longueuil, ont adopté une déclaration similaire le 5 novembre. La déclaration a été adaptée afin de correspondre à la réglementation gérée par la CMM.

Il a aussi précisé que Longueuil privilégie l’installation de bornes électriques au crédit d’impôt pour l’acquisition de véhicules électriques.

D’avis que la réglementation de la Ville de Longueuil pourrait être bonifiée en termes de mesures environnementales, la conseillère Nathalie Boisclair s’est désolée que Longueuil Citoyen ait diffusé la motion aux médias avant qu’elle ne soit transmise aux élus.

M. Léger a indiqué qu’il s’agissait d’un simple «manque de communication» entre le greffe et les élus.

«Peu importe nos convictions politiques, l’enjeu ne doit pas faire l’objet de débat politique, a résumé la mairesse Sylvie Parent. En tant que citoyen, nous avons tous des choix à faire, pour que les citoyens aient une meilleure qualité de vie.»

La motion sera transmise au premier ministre du Québec, au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et aux députés de Longueuil à l’Assemblée nationale et à la Chambre des communes.

Extraits de la résolution

«Il est résolu d’accélérer la mise en place des mesures visant à accroître le transfert modal de l’automobile vers le transport en commun et les modes actifs de déplacement (marche et vélo).

De reconnaître que des transitions rapides et de grandes envergures dans les domaines où les municipalités peuvent agir plus directement, comme l’urbanisme, le transport et l’aménagement du territoire sont nécessaires à court terme pour limiter à 1,5 degré Celsius le réchauffement planétaire tel que révélé par le GIEC.

De demander aux gouvernements du Québec et du Canada de poursuivre la mise en œuvre d’initiatives permettant d’accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’implantation de mesures visant l’adaptation aux changements climatiques incluant la transition énergétique et d’appuyer concrètement les villes à faire face à l’urgence climatique.»

 

2
Commenter cet article

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jacques MorinAndré Recent comment authors
André
Invité
André

Belle motion qui grince, alors que l’on multiplie les îlots de chaleur. Exemples récents? Le commémoratif au parc nature Michel Chartres présentant béton et acier gigantesque peinturé en noir. Ou encore la lourde structure de béton de la nouvelle passerelle au – dessus de la 132.

Concernant le transport en commun, il faut garder à l’esprit le nombre élevé de personnes à mobilité limitée, autre qu’en chaise roulante. Les longs transits intermodal entre l’autobus et le métro sont à proscrire, comme il est le cas au métro de Longueuil.

Jacques Morin
Invité
Jacques Morin

Déclaration de politiciens aveugles et sourds: les mêmes qui favorisent la pollution de l’air et l’amplification du bruit en développant les vols d’avions plus nombreux, plus gros, plus polluants. Les mêmes qui permettent à Molson de s’implanter près de d’aéroport avec d’immenses infrastructures… Tout ça avec la multiplication du transport automobile et l’aménagement de routes et rues pour y accéder! Transition énergétique, lutte aux changements climatiques… oui demandons aux autres palliers de gouvernement d’intervenir!!! Quant à Longueuil… Hypocrisie! Bravo aux citoyens qui ont entrepris cette démarche de sensibilisation!