De nouveaux mandats confiés aux commissions locales

De nouveaux mandats confiés aux commissions locales

Les différentes commissions locales de la Ville de Longueuil ont reçu leur mandat pour l’année 2019 le 19 février. Parmi ceux-ci se trouve la mise en place d’un programme d’aide aux citoyens dans la lutte à l’agrile du frêne. Cette mesure est réclamée depuis plusieurs mois par l’opposition et avait été identifiée comme un «dossier prioritaire» par la mairesse Sylvie Parent.

Les commissions ont pour rôle d’émettre des recommandations au comité exécutif, notamment pour la mise à jour de politiques et programmes.

Ainsi, en plus de son mandat général, la Commission sur l’aménagement du territoire et du développement durable émettra des recommandations sur la mise en œuvre de ce programme de soutien aux citoyens pour contrer les impacts de la propagation de l’agrile du frêne.

C’est aussi à elle que revient la responsabilité de soumettre des recommandations en lien avec la création de la nouvelle politique d’agriculture urbaine.

La conseillère municipale Nathalie Boisclair voit dans ces nouveaux mandats, ainsi que dans celui de l’harmonisation des plans d’urbanisme des trois arrondissements, une lourde tâche pour la commission. Elle a suggéré que soit créé un sous-comité, formé de membres du comité consultatif en urbanisme (CCU), afin que celui-ci puisse émettre des propositions sur l’harmonisation des plans d’urbanisme.

L’analyse des grands projets d’infrastructures revient quant à elle à la Commission des finances et des ressources humaines, dont le nom a d’ailleurs été modifié pour contenir cette nouvelle responsabilité.

La Commission loisirs, sports, culture, patrimoine et vie communautaire se voit confier l’analyse de l’offre de services à l’intérieur des grands projets d’infrastructures comme la maison des aînés, le complexe culturel ou le complexe aquatique. À la suggestion de l’opposition, elle se penchera aussi sur l’élaboration du plan directeur des parcs canins.

Commission du développement social

Des mandats ont aussi été accordés à la Commission du développement social qui, sans président jusqu’ici, n’a pas encore tenu de rencontre.

Le conseiller municipal Éric Beaulieu a précisé à cet égard que «les détails sur les modalités suivront dans les semaines ou mois prochains».

L’opposition a proposé que cette commission assure la mise en œuvre du plan d’action de la Politique de l’habitation et du logement social et qu’elle se penche sur l’élaboration d’une politique du développement des collectivités. La mise en place d’un fonds récurrent, qui reflète les orientations de la politique, figure également parmi les objectifs de l’année.

«On peut être fier du travail effectué par l’opposition, a estimé le chef de l’opposition Xavier Léger. Plusieurs nouveaux mandats ont ainsi été ajoutés à ceux initialement proposés par la mairesse. Une belle démonstration que le travail en commission fonctionne et fait avancer les choses.»

Commenter cet article

avatar