«Des images contre l’indifférence»: une photo d’enfant peut-elle changer les choses ?

«Des images contre l’indifférence»: une photo d’enfant peut-elle changer les choses ?

L’Aide internationale pour l’enfance organise une conférence-débat le jeudi 24 novembre à 19h

L’Aide internationale pour l’enfance organise une conférence-débat sur le thème «Des images contre l’indifférence», le jeudi 24 novembre à 19h, au 150 rue Grant à Longueuil. Trois spécialistes se pencheront sur cette question: une photo d’enfant peut-elle changer les choses?

L’année dernière, la photo du petit Aylan Kurdi a soulevé une vague d’émotion d’une ampleur inédite. En moins de 24h, la photo a fait le tour du monde via les médias et les réseaux sociaux, et est devenue l’image emblématique de la crise des réfugiés.

Plus récemment, une autre photo a aussi marqué l’actualité, celle d’Omran, un enfant syrien couvert de poussière et de sang dans une ambulance d’Alep.

Ces photos d’enfants nous renvoient à d’autres clichés tristement célèbres, comme celui de cette petite fille vietnamienne brûlée par une bombe au napalm.

Que provoquent ces photos ? Peuvent-elles avoir un vrai impact ? Quels sont les usages que nous en faisons et quelles sont les questions que cela soulève ?

Pour en discuter, l’Aide internationale pour l’enfance accueille Christian Agbobli, professeur et chercheur en communication, Ahmed Al-Rawi, professeur et chercheur spécialiste des médias et Normand Landry, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains.

La conférence est gratuite et ouverte à tous

TC MEDIA

Commenter cet article

avatar