Des journées portes ouvertes aux studios éphémères

Des journées portes ouvertes aux studios éphémères

Crédit photo : Gracieuseté - Conseil des arts de Longueuil

CRÉATION. Projet lancé à l’automne par le Conseil des arts de Longueuil, les Studios éphémères offrent à plusieurs artistes et créateurs un espace où laisser libre cours à leur imagination. Situés à la station de métro Longueuil─Université-de-Sherbrooke, les studios attirent bon nombre de curieux depuis leur ouverture.

Lors des journées portes ouvertes des 15 et 16 mars, les huit studios offriront aux passants l’occasion de rencontrer les artistes qui y travaillent.

Myriam Tousignant, Stanley Février, Manon Dussault, La Famille Plouffe, Emmanuel Laflamme, Tasha Aulls, Guillaume Bourdon et Cara Déry ainsi que Voltage créations théâtrales proposeront ainsi diverses activités et expositions en lien avec leur domaine artistique.

La fondatrice de Voltage créations théâtrales Nathalie Baroud est très fébrile à l’idée de participer pour la première fois à ces portes ouvertes. L’organisme, qui occupe le studio 123 depuis janvier, célèbre cette année son dixième anniversaire.

«C’est très intéressant pour nous de participer à un projet comme celui-là, témoigne Mme Baroud. Le fait d’être installés au studio facilite et contribue à l’évolution de notre travail. On peut être en contact direct avec les citoyens et le territoire. Tous les jours, des gens viennent observer le travail qu’on fait.»

«C’est une occasion de tisser des liens avec la communauté, mais aussi avec les autres artistes», ajoute-t-elle.

Théâtre créatif
Dans le cadre des portes ouvertes, Voltage créations théâtrales offrira des activités variées aux visiteurs.

Le 15 mars, de 17h30 à 19h, il sera possible d’assister à un extrait du travail en cours de Nathalie Baroud et du musicien Jean Derome, qui sont en train de monter une pièce intitulée Le quotidien du poète, d’après le recueil de Patrice Desbiens.

De 21h à 22h, le studio 123 se transformera en cabaret underground/overground avec Caro BD et ses invités dans un concept alliant poésie, marionnettes et musique.

Le 16 mars, de 11h à 12h, Nathalie Baroud et l’acteur Jean-François Porlier livreront plusieurs contes écrits par des auteurs de la Montérégie dans une formule interactive. «L’idée est de créer un dialogue autour de l’histoire», explique Mme Baroud.

Puis, un atelier-conférence pour la famille sur le plaisir de lire à voix haute aura lieu de 14h30 à 15h30 avec l’acteur Sylvain Massé pour partager différentes manières d’intégrer la lecture au quotidien.

«Peu importe l’âge qu’on a, c’est un plaisir de se faire lire une histoire», observe la fondatrice de Voltage.

Rens.: studiosephemeres.com.

 

Commenter cet article

avatar