Des Lambertois veulent que le parc du Limousin soit déclaré «aire de conservation»

Des Lambertois veulent que le parc du Limousin soit déclaré «aire de conservation»

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Maintenant que le parc du Limousin a retrouvé son zonage initial et récupéré son statut de secteur récréatif, des Lambertois réclament qu’il soit déclaré «aire de conservation».

Les élus de Saint-Lambert ont adopté deux règlements modifiant le plan d’urbanisme et ramenant les secteurs touchés par l’échange de terrains entre la Ville de Cogir à leur zonage initial, lundi, lors de la séance du conseil municipal, entraînant une vague d’applaudissements de la part des citoyens.

«Je tiens à remercier les conseillers qui ont été à l’écoute de la population, des gens qui ont à cœur la sauvegarde des petits îlots forestiers qui existent encore dans la ville», a dit une citoyenne aux élus lors de la période de questions.

Le comité de sauvegarde du boisé du Limousin demande maintenant à la Ville, qui travaille présentement à la révision de son plan d’urbanisme et de développement durable Vision 2035, de déclarer tous les parcs municipaux, les deux golfs et la Coulée verte «aires de conservation» sur le plan local et «zones écosystèmes d’intérêt» dans le Schéma d’aménagement de l’agglomération de Longueuil.

Rappelons que depuis le mois d’août, une mobilisation sans précédent s’est déployée pour sauver le parc du Limousin. Par leurs actions au cours des derniers mois, les citoyens et le comité ont convaincu cinq des huit conseillers à revoir leur position et à voter en faveur du retour au statut de «récréatif».

Commenter cet article

avatar