Doreen Assaad veut faire du Carrefour action municipale et famille un « incontournable »

Doreen Assaad veut faire du Carrefour action municipale et famille un « incontournable »

Doreen Assaad

Crédit photo : Gracieuseté

IMPLICATION. Le Carrefour action municipale et famille (CAMF) a fait ses débuts à Brossard. La première politique familiale y a été adoptée et les bureaux du regroupement se trouvent sur le boul. Taschereau. Ce «lien historique» explique en partie pourquoi il était tout naturel pour la mairesse Doreen Assaad d’accepter la présidence du conseil de cette organisation qui œuvre dans toute la province.

«C’est un groupe qui a une mission tellement honorable, celle d’aider les municipalités dans l’élaboration de programmes, politiques et plans d’action pour répondre aux besoins des familles. C’est un réel honneur pour moi d’accepter la présidence», partage la mairesse, qui avait déjà siégé au C.A. alors qu’elle était conseillère municipale.

Celle qui a présidé le comité famille de sa ville et a contribué à la mise à jour de la Politique familiale en 2017 estime qu’elle peut grandement contribuer au CAMF. Notamment grâce à cette expérience professionnelle, mais aussi par son bagage personnel. Mère de trois enfants devenus adolescents, elle habite aujourd’hui avec sa belle-mère.

«Je comprends c’est quoi aider une aînée à mobilité réduite. Je ne suis pas la seule; c’est la réalité de beaucoup de Québécois», illustre-t-elle, alors que la définition même du mot «famille» a grandement changé au fil des ans.

Une mission plus englobante

Le colloque du CAMF qui se tiendra à Roberval du 29 au 31 mai regroupera de nombreux ateliers et conférences sur une diversité de sujets: petite enfance, habitations communautaires pour aînés, innovation, communauté inclusive, mobilité, travail à proximité, etc.

Doreen Assaad croit qu’il s’agit là d’une occasion de sonder les municipalités et ainsi de cerner les besoins de la population.

Un récent sondage mené par le Carrefour auprès des municipalités a révélé que si le CAMF était bien connu et reconnu comme légitime en matière d’intervention pour les familles, il avait peut-être besoin de se renouveler quelque peu.

«On a une opportunité, par des rencontres et discussions, de voir comment sa raison d’être pourrait évoluer pour répondre encore mieux à la population, avance Mme Assaad. On est en train de réfléchir à tous les volets qui touchent les citoyens: la santé mentale, la santé physique, le bien-être… tout ce qui affecte le bonheur du citoyen dans sa ville.»

Elle souhaite que le CAMF devienne un «incontournable». «On veut que les villes sachent que l’on doit passer par le Carrefour.»

Comme présidente du conseil du CAMF, elle se dit consciente que les municipalités ne vivent pas toutes la même réalité, que la démographie, le conseil municipal et évidemment les fonds disponibles sont variables.

«On veut s’assurer de les accompagner, pour faire le maximum selon leur moyens.»

Gouvernement de proximité

La participation citoyenne occupe aussi une grande place dans la programmation du colloque.

À Brossard, l’élaboration d’une politique de participation citoyenne sera l’occasion de développer quelque chose de nouveau, une approche différente, espère Doreen Assaad, alors que la Ville compte déjà à son actif plusieurs consultations publiques.

«Les gens savent ce qu’ils veulent. Ça n’empêche pas que l’on a été élus pour être leurs voix et qu’il faut gouverner selon des principes de base. Être à l’écoute peut orienter, guider les décisions, pour que ça soit mieux, que ça soit le plus près de l’objectif souhaité.»

 

Commenter cet article

avatar