Alexandra Mendès satisfaite de l’énoncée économique du fédéral

Alexandra Mendès satisfaite de l’énoncée économique du fédéral

Alexandra Mendès

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

La députée fédérale de Brossard–Saint-Lambert Alexandra Mendès fait le point sur le plus récent énoncé économique du ministre des Finances du Canada Bill Morneau, présenté le 21 novembre.

Selon la députée, cette mise à jour économique comporte trois initiatives importantes pour la circonscription, soit l’instauration du Fonds de finance sociale, le bien-être des aînés et les mesures mises en place pour les petites et moyennes entreprises (PME).

La création du Fonds de finance sociale vise à lutter contre les défis sociaux, économiques et environnementaux auxquels font face certains groupes vulnérables, en reconnaissant que les organismes sans but lucratif et les organismes de bienfaisance ou à vocation sociale ont la capacité de développer des propositions novatrices, mais font souvent face à des obstacles financiers qui empêchent la mise en œuvre de celles-ci.

Ce nouveau fonds créera un réseau de financement social qui permettra une collaboration entre des investisseurs potentiels et les agents sociaux. Pour ce faire, un fonds pouvant atteindre jusqu’à 755 M$ sur 10 ans a été créé.

«Ayant œuvré dans ce domaine pendant une partie significative de ma carrière professionnelle, je connais très bien les défis financiers auxquels font face les organismes communautaires, malgré toutes les idées et projets novateurs générés pour répondre aux besoins de leurs clientèles variées, a mentionné Mme Mendès par voie de communiqué. Un tel fonds permettra aux organismes qui sont au service du public de développer et mettre en place des solutions sociales viables pour le mieux-être de nos collectivités.»

L’énoncé vise aussi à appuyer davantage les PME afin d’assurer la création et la rétention d’emplois de qualité. La députée mentionne que trois principaux changements au régime fiscal ont été annoncés, soit de permettre aux entreprises d’amortir immédiatement le coût total de machines et de matériel servant à la fabrication et/ou à la transformation des biens; de permettre l’amortissement immédiat du coût total du matériel dédié à la production d’énergie propre; et d’établir l’incitatif à l’investissement accéléré.

De plus, le taux d’imposition sur les nouveaux investissements des entreprises canadiennes diminuera de 17% à 13,8%.

«Le plus bas taux de tous les pays du G7, souligne la députée. En plus des 800 M$ sur 5 ans du Fonds stratégique pour l’innovation, nous voyons un réel soutien pour le secteur des technologies propres et des projets novateurs en offrant des outils qui permettront d’investir en toute confiance», précise-t-elle.

La députée s’est dit satisfaite de l’énoncé, tout particulièrement par l’attention accordée au bien-être et la qualité de vie des aînés.

«En plus d’avoir rétabli l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse à 65 ans depuis 2015, et de bonifier le Régime de pensions du Canada à partir de 2019, ces investissements importants portant sur les prestations complémentaires dont le Supplément de revenu garanti (SRG), le logement abordable, les soins à domicile et l’accessibilité, entre autres, démontrent une compréhension de la réalité de nos aînés et un engagement envers eux afin d’assurer que tous les Canadiens jouissent d’une retraite digne et d’une qualité de vie bien méritée», conclut-elle.

Commenter cet article

avatar