Le Réseau de transport de Longueuil tourné vers l’avenir

Le Réseau de transport de Longueuil tourné vers l’avenir

Le RTL s’est récemment vu décerner la 10e place de la liste des meilleurs employeurs au Canada du prestigieux magazine Forbes.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

ENTREVUE. Tout comme en 2018, plusieurs projets d’importance devraient voir le jour cette année pour le Réseau de transport de Longueuil (RTL). Le Courrier du Sud s’est récemment entretenu avec son président du conseil d’administration Pierre Brodeur au sujet des enjeux et des projets à venir pour la société de transport.

D’entrée de jeu, M. Brodeur souligne à quel point l’année 2018 a été bien remplie pour le RTL. Plusieurs projets d’envergures ont vu le jour ou ont été annoncés. Le réseau s’est vu décerner de nombreux prix et distinctions et une nouvelle convention collective a été ratifiée, mettant fin à la mésentente syndicale entre les employés de la société et l’employeur.

«C’était très important pour nous de régler ce problème là et pour de nombreuses années, a mentionné le président du C.A. Je peux vous assurer que l’ambiance de travail est très bonne et que nous avons une relation privilégiée avec nos employés.»

2019

Pour 2019, le RTL prévoit le déploiement de cinq nouveaux médibus – des petits autobus électriques. Un projet qui promet, selon le président du C.A. Sept nouvelles lignes seront également mises à la disposition des personnes à mobilité réduite dans des secteurs ciblés par ce type de clientèle dans l’agglomération. M. Brodeur prévoit profiter des prochaines élections fédérales, qui auront lieu en octobre, afin de présenter des demandes au fédéral et mettre en lumière plusieurs besoins criants pour le RTL.

«Nos garages ont plus de 40 ans et sont rendus vétustes et ne sont plus vraiment fonctionnels pour notre capacité actuelle, a-t-il souligné. Un rajeunissement et un agrandissement de nos installation sont rendus vraiment essentiels. Une demande de crédit au gouvernement fédéral est dans nos cartons.»

Les travaux pour le REM à Brossard ainsi que le début de la mise en chantier de la réfection du pont-tunnel Louis-Hyppolite-La Fontaine seront des enjeux de taille pour le RTL au cours de la prochaine année.

«C’est certain que ces projets vont avoir des impacts sur la congestion dans l’agglomération, estime M. Brodeur. Nous étudions la possibilité de mettre en place plus de stationnements incitatifs. Nous avons également commencé des discussions avec le gouvernement provincial sur la possibilité d’instaurer un tarif réduit sur certaines de nos lignes durant cette période.»

Le président du C.A a également mentionné qu’il rencontrera prochainement plusieurs partenaires importants de la société de transports comme Pratt & Whitney Canada, le cegep Édouard-Montpetit et l’Université de Sherbrooke afin de discuter des différentes façons d’améliorer ses services de transport. M. Brodeur souhaite également discuter avec l’entreprises Molson Coors dont la construction d’une usine à Longueuil viendra sans doute accroître les demandes en transport dans le secteur de l’aéroport de Saint-Hubert.

Retour sur 2018

Le moment phare la dernière année pour le RTL est sans contredit l’annonce de l’ambitieux Plan de mobilité et de transport 2035, qui prévoit notamment le prolongement de la ligne jaune, le projet de tramway sur le boul. Taschereau, l’instauration de nouveaux corridors express et l’extension du réseau rapide d’agglomération et, finalement, la mise en place du Réseau express métropolitain (REM).

2018 a aussi vu la mise en place en service de l’application mobile Chrono qui permet aux usagers de suivre le déplacement des autobus en temps réel. Le projet pilote Taxi à la demande récemment offert dans un secteur de Saint-Bruno-de-Montarville a également retenu l’attention. Un projet inédit au Québec.

La mise en place de deux nouvelles lignes à Longueuil et à Boucherville, l’installation de nouveaux abribus modernes et éclairés ainsi que la climatisation de 51 autobus ont également été réalisées au cours de l’année.

Prix

Le RTL s’est vu décerné trois prix au niveau provincial l’an dernier: un pour la qualité de son service à la clientèle; un pour son projet pilote Skibus, qui décerne la station de ski Mont Saint-Bruno et le parc national des îles-de-Boucherville, ainsi qu’un pour la qualité de la langue française dans ses campagnes d’affichage.

De plus, le RTL s’est récemment vu décerner la 10place de la liste des meilleurs employeurs au Canada du prestigieux magazine Forbes. Au Québec, le RTL se classe cinquième.

«Le RTL est extrêmement flatté d’apparaître à ce prestigieux palmarès, a souligné M. Brodeur. Les efforts déployés par notre entreprise afin d’offrir un environnement et des conditions de travail remarquables à nos employés, grâce à l’appui des municipalités du territoire et au financement gouvernemental, sont ainsi récompensés.»

«Se mériter des prix est une chose mais savoir que nous faisons tout en notre pouvoir pour offrir le meilleur service possible à notre clientèle, voilà notre plus belle récompense», a ajouté M. Brodeur.

Commenter cet article

avatar