Le SPAL souhaite connaître l’opinion des citoyens à son égard

Le SPAL souhaite connaître l’opinion des citoyens à son égard

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent, le directeur du SPAL Fady Dagher et la directrice générale de l’INM Julie Caron-Malenfant.

Crédit photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud

COMMUNAUTÉ. Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a annoncé ce mardi le lancement d’un dialogue public avec les citoyens, une initiative visant à connaître leur opinion sur les services offerts par le SPAL. Une première au Québec.

Au cours des deux prochains mois, les résidents de Brossard, Longueuil, Saint-Bruno-de-Montarville, Boucherville et Saint-Lambert auront l’occasion de se faire entendre par le biais d’un questionnaire en ligne et de 10 forums de discussions animés par l’Institut du Nouveau Monde (INM), dont 6 seront dédiés aux citoyens et 4 aux représentants des organisations œuvrant sur le territoire.

«De toute évidence, ce dialogue public est nécessaire car l’approche traditionnelle de combattant du crime a atteint ses limites, tant sur le plan de l’efficacité de la répression que sur la légitimité aux yeux des citoyens, a indiqué le directeur du SPAL Fady Dagher. Je suis de ceux qui estiment qu’un changement de culture et de priorités s’impose.»

«De nos jours, plus du deux tiers des interventions que nous effectuons sur notre territoire ne sont pas liées à des infractions criminelles, a-t-il ajouté. Nous sommes à même de constater que les besoins de la population changent. Il est donc normal que les attentes des citoyens envers le service de police se transforment elles aussi.»

Par cette démarche participative, qui nécessite un budget de 73 160$, le SPAL souhaite renforcer le lien de confiance entre les citoyens et les policiers, tout en nourrissant le plan de relève du Service de police.

Au terme des ces forums de discussion, l’INM remettra au SPAL un rapport de consultation indépendant faisant état des idées émises par la population.

«Ce dialogue public témoigne de l’importance que nous accordons au fait d’être à l’écoute, d’échanger avec les citoyens et surtout, de prendre en considération leurs opinions et leurs attentes», a commenté la mairesse de Longueuil Sylvie Parent.

À LIRE AUSSI: Le SPAL vient en aide aux victimes d’exploitation sexuelle | Camp du SPAL: une expérience unique pour les apprentis policiers

 

Commenter cet article

avatar