Martyne Prévost offre ses excuses à Catherine Fournier

Martyne Prévost offre ses excuses à Catherine Fournier

Martyne Prévost et le chef de la CAQ François Legault

Crédit photo : Archives – Le Courrier du Sud

Jeudi après-midi, sur sa page Facebook, la candidate caquiste Martyne Prévost a présenté ses excuses à son adversaire péquiste Catherine Fournier concernant les propos qu’elle a tenus à son endroit, le soir du scrutin.

Ses commentaires étaient venus quelques instants à peine après sa défaite aux élections de lundi soir, alors qu’elle s’entretenait avec les journalistes locaux.

«Je tiens à m’excuser sincèrement à ma collègue Catherine Fournier. J’ai tenu des propos déplacés à son endroit sur le coup de l’émotion et ceux-ci ont dépassé largement ma pensée. […] C’est ma déception et mon cœur brisé qui ont parlé. Cela n’excuse en rien la teneur de mes propos. Je l’admets, je suis humaine et j’ai fait une erreur», peut-on lire dans sa publication.

Mme Prévost a également affirmé que cette troisième défaite en était une particulièrement difficile.

«Je suis une femme engagée depuis le début de ma carrière, et je suis rendue à un moment de ma vie où je voulais me rendre utile, servir les gens. Je suis une femme de projet, de conviction et je suis convaincue que j’aurais pu faire une différence pour les électeurs de Marie Victorin», a-t-elle ajouté.

Cette dernière explique avoir été assez présente sur le terrain pour reconnaître les besoins de la population.

«J’aurais aimé pouvoir contribuer. […] La circonscription ne comporte aucune grande entreprise, elle est en manque d’activité créatrice d’emploi et ce, même si elle se situe à quelques kilomètres de la Ville de Montréal.»

Elle a terminé son message en mentionnant que les activités culturelles sont très rares dans la circonscription et que la pauvreté s’y est «installée confortablement».

«J’ai quitté Longueuil, il y a plus de 20 ans, rien n’y a vraiment changé. Je souhaite que l’avenir soit meilleur pour ses citoyens! Je me suis attachée aux gens de Marie-Victorin, j’avais vraiment envie de me battre pour eux!» a continué Martyne Prévost.

«Maintenant, je n’ai d’autre choix que de faire confiance à la députée élue. J’espère sincèrement des résultats concrets pour les citoyens de Marie-Victorin!» a conclu la candidate qui a quitté la vie politique après sa défaite.

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Éloïse Beaudry Recent comment authors
Éloïse Beaudry
Invité
Éloïse Beaudry

Au-delà de la polémique qui a entouré les propos de madame Prévost, je trouve sa réaction décevante… Elle savait tout d’abord se trouver à l’assaut d’un château fort péquiste, dont la députée en place bénéficie d’une excellente visibilité et fierté. Les sondages donnaient des statistiques extrêmement serrées, la défaite se montrait possible. Son départ découle-t-il d’une fuite du scandale, ou de cette déconfiture? La deuxième option souligne donc que, finalement, elle n’est pas si attachée à la circonscription…