Le Musée de la Femme propose de s’exercer à l’empathie

Le Musée de la Femme propose de s’exercer à l’empathie

L’exposition Délyres et des elles est présentée au Musée de la femme jusqu’au 31 août 2018.

Crédit photo : Gracieuseté

L’exposition Délyres et des elles propose de mettre l’accent sur une «muséologie féministe» où la démarche empathique est considérée comme une forme de résistance.

Présentée au Musée de la femme de Longueuil, l’exposition invite le public à changer d’identité et à écrire leurs pensées, leurs réactions et leurs espoirs sur les différentes expériences qu’ils vivront au fil des métamorphoses. Le visiteur est aussi invité à déposer ses bagages culturels pour vivre pleinement l’expérience; l’objectif étant «de discuter à haute voix, de toucher et d’essayer».

Il sera notamment amené à interagir avec plusieurs œuvres, installations ou objets appartenant à des femmes inconnues ou célèbres, telles que Sous des vêtements recyclés de femmes et de petites filles…, de l’artiste multidisciplinaire Mohawk Marian Snow; Porte mes lunettes pour changer le regard: objet et récit de la présidente transgenre de la Fédération des Femmes du Québec (FFQ) Gabrielle Bouchard; ou encore Mets-toi dans mes chaussures, où le visiteur se glissera dans les souliers de la première mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Il  pourra également essayer des foulards, bijoux et vêtements venus de Damas appartenant à des réfugiées syriennes.

«Cette exposition est née du désir de comprendre les ruptures dans le mouvement féministe, explique l’avocate, muséologue et fondatrice du Musée de la Femme, Lydie Olga Ntap. N’est-il pas vrai que l’empathie peut aussi être un vecteur de transmission de connaissances sur le monde? Il suffit pour cela d’observer, d’écouter, d’être en contact avec les autres… pour comprendre les émotions ressenties. Cela contribue à évaluer les vies de femmes.»

Avec ses expositions, le Musée de la Femme veut permettre le renforcement de la participation des femmes dans la vie publique, économique et sociale. Il propose au public de découvrir la vie des femmes du Québec de 1617 à nos jours. (S.L.)

Rens.: museedelafemme.qc.ca

Commenter cet article

avatar