Annie Lessard prend la relève pour le PQ dans Laporte

Annie Lessard prend la relève pour le PQ dans Laporte

Annie Lessard était nottament responsable d’un service de garde en milieu familial.

Crédit photo : Gracieuseté

Annie Lessard sera la candidate du Parti Québécois (PQ) dans la circonscription de Laporte aux élections du 1er octobre. Elle prend ainsi la place de Barbara Guy, qui a retiré sa candidature la semaine dernière pour des raisons professionnels.

Mme Lessard souhaite mettre à contribution ses années d’expérience à titre de responsable d’un service de garde en milieu familial pour faire valoir la qualité des propositions du PQ pour les jeunes familles de la circonscription.

Le respect et la dignité des aînés figurent également parmi ses priorités. Elle souhaite promouvoir l’importance d’un meilleur soutien aux proches aidants, aux gens malades et à ceux aux prises avec un handicap et accentuer les soins à domicile pour assurer des services de qualité à ces groupes de la population souvent plus vulnérables.

La candidate péquiste possède une quinzaine d’années d’expérience en politique municipale et nationale. Son mandat de conseillère à Saint-Basile-le-Grand l’a amenée à siéger à plusieurs comités municipaux, dont au Comité Femmes et gouvernance locale de l’Union des municipalités du Québec. Elle a également été vice-présidente et présidente par intérim du Bloc Québécois, de 2011 à 2014.

«Annie saura représenter efficacement et avec fierté les citoyens de Laporte, qu’elle connaît depuis longtemps, a déclaré le chef péquiste Jean-François Lisée. J’ai foi en ses convictions, en son énergie et en son engagement.»

«J’ai le profond désir de représenter les citoyens de la circonscription et de défendre leurs intérêts, particulièrement ceux des personnes trop souvent laissées pour compte, a ajouté Mme Lessard. C’est avec un grand plaisir que j’irai à la rencontre des gens; je souhaite les entendre sur tous les sujets, connaître leurs opinions, leurs inquiétudes et leurs rêves, et porter leurs messages à l’Assemblée nationale.»

Commenter cet article

avatar