Débat entre quatre candidates de la Montérégie

Débat entre quatre candidates de la Montérégie

Catherine Fournier (PQ), Manon Blanchard (QS), Lucie Charlebois (PLQ) et Martyne Prevost (CAQ)

Crédit photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud

Campagne électorale

POLITIQUE. Une candidate de chacun des quatre partis représentés à l’Assemblée nationale se sont affrontées amicalement le 6 septembre au cégep Édouard-Montpetit lors d’un débat organisé par les 13 Corporations de développement communautaire de la Montérégie (CDC) et la Table régionale des organismes communautaires de la Montérégie (TROC-M).

Le débat, qui rassemblait la députée sortante et candidate du Parti Québécois (PQ) dans Marie-Victorin, Catherine Fournier; la candidate de Québec solidaire (QS) dans Taillon, Manon Blanchard, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Marie-Victorin, Martyne Prévost, et la députée sortante et candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Soulanges, Lucie Charlebois, était animé par l’humoriste Louis T.

Le débat, somme toute cordial, a donné lieu à des échanges au sujet de cinq grands enjeux sociaux en Montérégie, soit: le financement de l’action communautaire; la lutte au changement climatique; la lutte à la pauvreté; la gouvernance de proximité et l’éducation. Les candidates ont également répondu à quelques questions du public.

Les représentantes du PQ, de la CAQ et de QS ont effectué quelques tirs groupés envers la candidate libérale Lucie Charlebois afin qu’elle explique le bilan des quatre dernières années du gouvernement Couillard.

«Nous n’avons pas mis le fardeau de la rigueur budgétaire sur les plus démunis, au contraire, a précisé Mme Charlebois. Les budgets en santé et en éducation ont crû, mais à une croissance moins rapide. Depuis que nous avons les moyens de financer le communautaire, nous avons massivement investi et ça va se poursuivre.»

«Plus il y a de demandes dans les organismes, moins il y a de ressources pour répondre aux besoins. Si nous voulons avoir une réelle vision d’avenir pour le Québec, si nous voulons agir sur le préventif, on sait que chaque dollar investi dans le communautaire rapporte énormément à l’État», a mentionné Mme Fournier.

«Québec solidaire est un parti issu du communautaire, a mentionnée Manon Blanchard. C’est un parti qui est différent, c’est un parti qui est populaire. Nous avons des propositions concrètes à vous faire qui pourront changer la vie des gens ordinaire.»

«En ce qui attrait à la pauvreté, ce que la CAQ propose, aussi bien aux aînés, aux familles, qu’aux personnes vulnérables, c’est d’augmenter le revenu moyen général, a déclaré Mme Prévost. En permettant notamment la création d’emplois de qualité, par des projets structurants et en valorisant la formation professionnel et la formation continue, qu’on a délaissé depuis plusieurs années.»

2
Commenter cet article

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Denis Vigeant Recent comment authors
Denis Vigeant
Invité
Denis Vigeant

Félicitations Catherine Fournier pour la justesse de tes propos

Denis Vigeant
Invité
Denis Vigeant

Félicitations Catherine Fournier pour la justesse de tes propos.