Shirley Cedent veut amener du changement et de l’intégrité

Shirley Cedent veut amener du changement et de l’intégrité

Shirley Cedent du Changement intégrité pour notre Québec

POLITIQUE. La Longueuilloise Shirley Cedent représentera le parti Changement intégrité pour notre Québec (CINQ) lors de l’élection partielle du 5 décembre dans la circonscription de Marie-Victorin.

La formation politique, qui en sera à ses premières élections, se veut un rassemblement de citoyens ordinaires désirant changer la façon de faire des politiciens au Québec.

«Nous représentons un vent de changement dans le paysage politique, explique Shirley Cedent. Nous nous adressons aux Québécois fatigués des partis traditionnels. Nous sommes des gens comme tout  le monde, des travailleurs et des mères de famille et non des politiciens de carrière. Nous voulons représenter le visage du vrai monde qui est victime de la corruption et de l’inefficacité du gouvernement et des partis traditionnels.»

CINQ propose notamment de mettre fin à la collusion et à la corruption, stopper l’ingérence politique dans le domaine judiciaire, en plus d’investir massivement en éducation et en santé.

La candidate possède 17 ans d’expérience dans le domaine de la gestion mais en sera à une première expérience politique. Shirley Cedent explique que c’est son expérience de mère qui l’a poussée à s’investir en politique.

«Je suis mère monoparentale de deux enfants nés prématurément, explique-t-elle. Je suis bien placée pour savoir que beaucoup de parents ne sont pas outillés pour faire face à cette réalité. Beaucoup sont perdus dans tout ça. Je comprends très bien la détresse de ces gens-là. Le système de santé  en place n’est pas adéquat et est inhumain à bien des égards.»

Avec onze candidatures dans Marie-Victorin, la compétition sera féroce pour la Shirley Cedent. La candidate affirme cependant être bien consciente des défis qu’elle aura à surmonter pour être élue le 5 décembre.

«C’est un beau défi à relever, mais j’ai les aptitudes. Je suis une personne très dynamique et qui aime être proche de gens. C’est certain que nous sommes un nouveau parti et que nous devons encore nous faire connaître. C’est certain que je souhaite être élu, mais en même temps, je suis réaliste. Ces partielles représentent un excellent tremplin pour les prochaines élections générales. J’ai fait beaucoup de porte-à-porte depuis le début de la campagne et la réaction des électeurs est souvent très positive. Plusieurs sont désireux d’en apprendre plus sur notre parti et notre programme,» conclut-elle.

Commenter cet article

avatar