Sylvie Parent optimiste à la sortie d’une rencontre avec le ministre des Transports

Sylvie Parent optimiste à la sortie d’une rencontre avec le ministre des Transports

Éric Beaulieu, François Bonnardel, Sylvie Parent, Lionel Carmant et Ian Lafrenière

Crédit photo : Gracieuseté

TRANSPORTS. À peine plus d’un mois après les élections, le ministre des Transports François Bonnardel ainsi que les députés de Taillon et Vachon Lionel Carmant et Ian Lafrenière ont rencontré la mairesse de Longueuil Sylvie Parent, ce matin, à l’hôtel de ville. Parmi les dossiers à faire avancer en matière de transports à Longueuil, elle leur a fait connaître ses deux grandes priorités: le prolongement de la ligne jaune et la reconfiguration du viaduc La Fayette.

Alors que les élus de l’agglomération s’étaient positionnés en début de campagne afin de faire connaître leur «liste d’épicerie» en matière de transport en commun, Sylvie Parent voit de bonne augure cette première rencontre dite «exploratoire», qui a permis de «mettre à niveau les connaissances de tout le monde» sur ces deux priorités.

«Le ministre a répondu avec intérêt et une rapidité qui me plaît beaucoup, lance d’entrée de jeu Sylvie Parent. On s’est positionné durant la campagne et le fait que le ministre des Transports ainsi que MM. Carmant et Lafrenière soient là, je sens que ce qu’on a dit a une résonnance. Ça démontre un intérêt, une préoccupation.»

Durant cette discussion d’une heure, impossible de présenter tous les dossiers de transport dont rêvent Longueuil et la Rive-Sud.  Le prolongement de la ligne jaune – un projet de six stations, le long du boul. Roland-Therrien – était toutefois en tête de liste. La réalisation d’une étude pour ce prolongement figurait d’ailleurs dans les engagements de la Coalition avenir Québec (CAQ).

«Ils l’ont déjà annoncée aussi, leur priorisation: le prolongement de la ligne bleue, de la ligne jaune et de la ligne orange. La ligne bleue étant déjà sur la planche à dessins, je comprends que la ligne jaune est celle qui vient», laisse entendre Mme Parent.

Cette dernière s’est toutefois gardée de s’aventurer quant à un approximatif coût d’une telle infrastructure, ou même d’un échéancier quant à une éventuelle étude. «Le plus rapidement possible», a-t-elle indiqué, d’avis que «les planètes sont alignées» pour la concrétisation d’une ligne jaune.

Viaduc La Fayette

La reconfiguration du viaduc La Fayette est l’autre grande priorité qui a aujourd’hui fait l’objet de discussions. Il importe pour Longueuil que cette artère offre un accès distinct pour le métro et pour le pont Jacques-Cartier, afin que le futur centre-ville ne soit pas paralysé par la circulation autoroutière.

«Le viaduc viendra donner un souffle pour le développement du centre-ville. C’est une excellente nouvelle que l’on ait pu échanger là-dessus», souligne Sylvie Parent.

«On a plusieurs demandes, et on peut avoir l’air gourmand, mais ce n’est pas le cas, poursuit-elle Pendant 30 ans, il n’y a pas eu d’investissements majeurs en matière de transports à Longueuil.»

Pour la suite des choses, la mairesse espère collaborer étroitement et maintenir une communication fluide avec les députés du territoire de Longueuil et même avec celle de la circonscription voisine de Montarville, Nathalie Roy. «On doit travailler ensemble», conclut-elle.

En mission économique

Sylvie Parent vit son premier anniversaire comme mairesse de façon assez chargée, alors qu’elle s’envolera un peu plus tard dans la journée pour une mission économique en deux temps en France. Elle sera accompagnée de la directrice générale de Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) Julie Éthier et du directeur général d’IVÉO Benoit Balmana.

À Paris, elle rencontrera des entrepreneurs et compagnies qui pourraient être intéressés à s’installer à Longueuil. «Nous ferons quelques rencontres pour tenter de les convaincre», illustre Mme Parent

Elle se dirigera ensuite vers Nevers afin de prendre part au Sommet international de l’innovation en villes médianes, du 8 au 10 novembre. Une dizaine de maires du Québec y seront.

«Dans ce genre de missions, on veut créer des alliances avec des investisseurs potentiels, des gens qui cherchent à développer leur projet ou prototype au Québec. C’est aussi une opportunité de présenter Longueuil et notre vision de ville intelligente», note Mme Parent.

Sylvie Parent se réjouit de l’intérêt des députés quant aux priorités de Longueuil.

Commenter cet article

avatar