Les maires de l’agglomération unis pour le transport en commun

Les maires de l’agglomération unis pour le transport en commun

Crédit photo : Gracieuseté

INTERVENTION. Les maires de l’agglomération de Longueuil étaient réunis le 20 août afin de dévoiler une vision intégrée des transports en commun pour 2025. C’est la première fois depuis la création de l’agglomération, en 2005, que les maires des différentes municipalités s’entendent sur une déclaration commune.

Menée trois jours avant le déclenchement officiel de la campagne électorale, cette action était principalement destinée à interpeller les élus qui formeront le prochain gouvernement.

«Je lance aujourd’hui un message à tous les candidats qui aspirent à représenter une circonscription électorale dans la région: l’agglomération de Longueuil s’attend à ce que vous vous engagiez à réaliser les projets de transport en commun attendus par la population et que vous preniez position en faveur de la vision 2025 afin d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens», a mentionné d’entrée de jeu la mairesse de Longueuil Sylvie Parent.

Selon les élus, la mise en place des mesures proposées [voir encadré] diminuera le temps de déplacement et améliorera la qualité des services et la desserte de nouveaux secteurs.

Besoins urgents

«Notre agglomération a des besoins pressants en matière de mobilité, et qui nécessitent un investissement urgent dans ses infrastructures de transport, estime Sylvie Parent. La fluidité des personnes et des marchandises constitue un enjeu prioritaire si nous voulons voir notre croissance se poursuivre. Et nous sommes les mieux placés pour savoir ce dont notre région a besoin pour favoriser son essor parce que nous avons entendu les préoccupations de nos citoyens et de nos entreprises.»

«Le parc automobile de l’agglomération étant en constante augmentation, la mobilisation des élus municipaux était nécessaire afin de développer un plan concerté reflétant les besoins des citoyens et surtout, structurant pour le développement urbain», a souligné de son côté le président du Réseau de transport de Longueuil (RTL) et maire de Saint-Lambert Pierre Brodeur.

1 million de déplacements

On estime à un million le nombre de déplacements quotidiens, tous modes de transport confondus, dont 600 000 à l’intérieur de l’agglomération. Ces déplacements sont en constante augmentation depuis 10 ans, alors que le parc automobile de la Rive-Sud grossit trois fois plus rapidement que sa population. De plus, les déplacements entre l’agglomération et la couronne sud ont crû de 30% durant cette même période.

La population se déplace majoritairement à l’intérieur de l’agglomération et non du sud au nord, vers Montréal, comme c’était le cas auparavant, causant à plusieurs endroits de la congestion routière, aussi aggravée par les nombreux chantiers routiers sur le territoire.

Liens structurants

Au total, 75 000 personnes de l’agglomération empruntent le métro chaque jour, ce qui fait de la station Longueuil–Université-de-Sherbrooke la plus achalandée à l’heure de pointe du matin. C’est pourquoi nombreux sont ceux qui réclament, et depuis plusieurs années, un prolongement de la ligne jaune.

«Ces projets permettront de réduire considérablement l’engorgement dans des secteurs stratégiques de l’agglomération, sans compter que la création de ces liens structurants est essentielle au succès du Réseau express métropolitain (REM). Il est évident que le prolongement de la ligne jaune et la venue d’un mode de transport entre le terminus Panama et le métro sont essentiels afin que le projet de REM fonctionne», a déclaré le directeur général du RTL Michel Veilleux, en entrevue au Courrier du Sud.

Développement économique

La congestion routière sur la Rive-Sud risque de s’aggraver au cours des prochaines années, en raison du développement économique que connaît l’agglomération, notamment avec l’arrivée prochaine de Molson Coors dans la zone aéroportuaire et la récente implantation d’entreprises comme SherWeb et Lumenpulse à Longueuil ou Porcupine Canvas à Boucherville.

Des dizaines de milliers de travailleurs se déplacent aussi chaque jour pour se rendre chez Pratt & Whitney Canada, Agropur, l’Agence spatiale canadienne ou Bombardier Transport.

«Nous ne pourrons tout faire en même temps, estime Sylvie Parent. Le REM est bien démarré et nous nous en réjouissons. Il faudra cependant rapidement procéder à la réalisation de deux projets importants et primordiaux: le prolongement de la ligne jaune du métro et l’implantation du tramway sur le boul. Taschereau.»

Pierre Brodeur, président du c.a. du RTL et maire de Saint-Lambert, Raouf Absi, maire-suppléant de Boucherville, Sylvie Parent, mairesse de Longueuil, Doreen Assaad, mairesse de Brossard, Martin Murray, maire de Saint-Bruno-de-Montarville et Michel Veilleux, directeur général du RTL.

Vision du transport en commun 2025

Destiné à diminuer la congestion routière et à améliorer la qualité des services de transport collectif, le plan comporte quatre projets principaux.

  • Faire du REM un succès en assurant l’accès aux nouvelles stations par des voies réservées multimodes et le déploiement de services de transport en commun fréquents et réguliers
  • Prolonger la ligne jaune du métro de six stations à Longueuil, dont quatre de façon prioritaire
  • Implanter un tramway à haute fréquence sur le boul. Taschereau, reliant Longueuil à Brossard et s’intégrant au REM et au métro
  • Accroître le réseau rapide d’agglomération et implanter des corridors express, notamment sur l’autoroute 30, afin d’améliorer la fluidité des transports à l’intérieur de l’agglomération et avec la couronne sud. Des feux de circulations intelligents et des stationnements incitatifs devaient également être implantés un peu partout sur le réseau.

De nouveaux outils de planification et d’information en temps réel pour faciliter les déplacements et l’implantation de taxis collectifs sur demande; l’installation de bornes Wi-Fi et de prises USB dans les autobus; et la mise en place de panneaux à énergie solaire affichant les horaires en temps réel sont également envisagés.

 

Engagements des quatre principaux partis

Coalition avenir Québec (CAQ)

• Prolonger le REM sur 22 kilomètres, de Brossard jusqu’au secteur de Chambly;

• Mettre à l’étude une phase ultérieure d’expansion du REM, de Brossard jusqu’à Boucherville et Sainte-Julie

•  Revitaliser le boul. Taschereau avec un tramway de 6,5 kilomètres, de Longueuil à Brossard, avec une interconnexion au REM

• Mettre à l’étude, en concertation avec les autorités locales de Longueuil, le prolongement de la ligne jaune du métro, en partie en souterrain, en partie en surface le long du boul. Roland-Therrien

• Élargir à trois voies l’autoroute 30, sur le tronçon entre les autoroutes 10 et 20, pour du transport collectif

• Instaurer des incitatifs fiscaux en faveur du covoiturage

• Ajouter des stationnements incitatifs là où un mode de transport collectif est disponible.

Parti libéral du Québec (PLQ)

• De concert avec l’ARTM et les élus municipaux, mettre en place des solutions concrètes pour faciliter les déplacements; l’amélioration de la fluidité sur les routes passe par le développement du transport en commun.

• Financer les études pour un métro dans l’axe de la ligne jaune à Longueuil, pour un tramway dans l’axe du boul. Taschereau à Longueuil et pour la ligne rose à Montréal – financement a été annoncé le 4 juillet par le ministre des Transports

Parti Québécois (PQ)

• Implanter de nouveaux réseaux totalisant 200 kilomètres, comprenant des nouvelles dessertes de tramway sur l’île de Montréal et la Rive-Sud, et des nouvelles dessertes de voies réservées pour autobus rapides sur la Rive-Sud, de Sainte-Julie à Châteauguay

• Voir à la renaissance des trains de banlieue, incluant de nouvelles dessertes vers Joliette, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean-sur-Richelieu, le Suroît

• Investir dans le covoiturage, l’autopartage ainsi que le transport actif

• Implanter des voies réservées pour le transport collectif sur les autoroutes 20 et 30

Québec solidaire (QS)

• Préparer un vaste plan de transport à l’échelle du Québec, incluant le développement du transport public des personnes et celui du transport des marchandises

• Favoriser le développement des transports électriques et assurer l’accessibilité, l’universalité et, à terme, la gratuité des transports collectifs

• Favoriser le développement du transport actif (ex. pistes cyclables) et une série de mesures pour limiter l’usage individuel de la voiture, particulièrement en milieu urbain

• Soutenir les programmes d’autopartage et des incitatifs favorisant les véhicules électriques ou à faible émission de GES, en particulier là où le transport collectif n’est pas disponible.

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
zazi Recent comment authors
zazi
Invité
zazi

Je suis extrêmement deçue de voir que Boucherville n’a pas eu que des miettes concernant le transport en commun, et je suis étonné que le mari de boucherville est tout content. Boucherville n a rien eu de vrai projet , c’est quoi que des stationnement incitatifs et une ligne de bus pffff. le grand lot est pris par longuil et brossard ( station métro, REM, Tramway). Sincèrement je pense a vendre ma maison que j’ai acheté a boucherville a peine un an et acheté a longueuil ou brossard…..sinon mes enfant sauront de la misère quand ils seront rendu au cecep… Read more »