Actualités

L’Aéroport de Saint-Hubert lance une plateforme de participation citoyenne

vendredi le 12 novembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 12 novembre 2021

La plateforme YHU participation citoyenne (Photo: Gracieuseté)

L’Aéroport Montréal – Saint-Hubert (YHU) a lancé la plateforme numérique YHU participation citoyenne, où les citoyens sont invités à s’exprimer sur le développement des installations aéroportuaires.

La plateforme yhu-participation-citoyenne.com compte entre autres un sondage sur la vision actuelle et projetée de l’aéroport. Toute personne qui le souhaite peut s’y prononcer de façon anonyme.

De plus, un forum de discussion sur l’impact économique du développement de l’aéroport dans la région est mis à la disposition des internautes.

L’Aéroport y présente aussi une section questions-réponses «dans laquelle il est possible de faire part de vos questionnements sur le développement de l’Aéroport, incluant le climat sonore», décrit-on.
L’Aéroport souhaite également recueillir des suggestions concernant les moyens pour assurer sa croissance, via une «boite à idées».

Le site propose notamment diverses fiches informatives, que ce soit sur le cadre légal, les installations à optimiser ou l’histoire de l’aéroport.

«Les commentaires recueillis permettront à YHU de mieux comprendre les positions et les réflexions de la communauté et, le cas échéant, de bonifier son projet», expose l’Aéroport.

Développement Aéroport de Saint-Hubert-Longueuil (DASH-L) a présenté en avril dernier son plan de développement, qui mise entre autres sur l’arrivée de vols internationaux par des transporteurs à rabais.

L’Aéroport de Saint-Hubert a fait l’objet d’engagements, discussions et critiques, tant durant la dernière campagne électorale fédérale que la toute récente campagne électorale municipale. Les inquiétudes entourant les nuisances sonores, ainsi que la vision de développement de l’Aéroport, font débat.

Les résultats de la démarche de participation citoyenne seront rendus publics à la suite de la période de consultation, qui se termine le 10 février. (A.D.)

À lire aussi: L'idée d'un couvre-feu en cours d'analyse