Agglomération de Longueuil : Et la bonne foi Mme Assaad?

Agglomération de Longueuil : Et la bonne foi Mme Assaad?
La mairesse Sylvie Parent (Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

Réponse de la mairesse de Longueuil Sylvie Parent au texte de la mairesse de Brossard publié dans l’édition du 12 décembre 2019 de La Presse

Dans un texte publié dans la section Opinions de La Presse du 12 décembre dernier, ma collègue Doreen Assaad, mairesse de Brossard, livre un plaidoyer en faveur de la collaboration et du dialogue au sein des villes de l’agglomération de Longueuil.

Sur le fond des choses, elle tire quelques conclusions que je partage sans retenue, notamment lorsqu’elle aborde le caractère inéquitable des sommes dévolues aux différents fonds d’aide du gouvernement du Québec qui pénalisent notre agglomération.

Mais là où Mme Assaad voit le verre à moitié vide, je suis plutôt d’avis que notre verre commun se remplit à grande vitesse.

Les faits parlent d’eux-mêmes.

Les élections municipales de 2017 auront vu deux nouvelles mairesses et un nouveau maire être élus. Rapidement, j’ai donné deux orientations pour démontrer ma volonté de partir sur de nouvelles bases, à la fois envers les villes liées de l’agglomération qu’envers les villes du territoire de la Montérégie.

La première : réinstaurer la Table des maires de l’agglomération, un mécanisme d’échange, de partage et d’arbitrage qui permet d’identifier des orientations communes, mais aussi de convenir de nos différends, entre nous, sans publiciser à outrance nos points de discorde. Depuis deux ans, la Table des maires fonctionne plutôt bien. Adhésion à la Coalition A30, adoption de la Vision 2025 de notre Réseau de Transport de Longueuil, adhésion à la SÉMECS pour le traitement de nos matières organiques, la liste de nos victoires communes l’emporte aisément sur les quelques points de divergence.

La seconde fut de prendre résolument parti en faveur de la Montérégie. À quoi bon réclamer un statut de région administrative si le gouvernement ne veut pas en entendre parler. Et c’est sans gêne que nous affirmons que notre agglomération est le moteur économique de la Montérégie, et ce, au bénéfice de tous les Montérégiens, dont nous sommes.

La mairesse Assaad souligne mon initiative d’avoir présenté au ministre des Finances, pour la toute première fois, un mémoire aux consultations pré-budgétaires du gouvernement du Québec. Un mémoire qui défend à la fois des dossiers propres à Longueuil comme à ceux de notre agglomération. Mais elle me reproche d’avoir négligé de consulter mes homologues. Je lui rappelle qu’au contraire, ils ont tous été tous avisés de cette initiative et que certains maires m’avaient transmis leurs observations. Mais pas elle. D’ailleurs, j’attends encore aujourd’hui de connaître les passages de ce mémoire avec lesquels elle est en désaccord…

Son affirmation selon laquelle l’adoption du récent Règlement de partage des dépenses mixtes constitue une occasion ratée de renforcer l’appartenance des citoyens à l’agglomération est risible. Elle sait très bien les efforts sans précédent déployés dans la dernière année pour trouver la voie de passage nécessaire concernant nos situations financières locales. La confidentialité qu’impose la Table des maires nous empêche d’élaborer sur les offres déposées, mais en termes d’occasion ratée, elle remporte la palme, au grand dam des citoyens de sa ville.

Enfin, cet appel à la collaboration serait sûrement pris plus au sérieux sans les incessantes demandes d’appels juridiques de Brossard à la suite des jugements de cours dans lesquels Brossard se voit déboutée.

Les espoirs du début de mandat ont lentement cédé le pas aux critiques habituelles. Il serait tentant d’affirmer que du Maire Leduc à la Mairesse Assaad, rien n’a vraiment changé à Brossard. J’invite ma collègue à aborder l’année 2020, notre mi-mandat à tous, avec une attitude à la hauteur de nos défis communs. Ceux-ci nécessitent que nous mettions de côté nos différends et que nous travaillions ensemble à bâtir l’avenir d’une région fantastique qui découvre à peine l’ampleur de son potentiel et la force de son poids politique.

À chacun de faire le choix de travailler de façon constructive et au sein des forums et instances appropriés.

Sylvie Parent

Mairesse de Longueuil

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des