Alors qu’elle célèbre ses 80 ans, Agropur poursuit sa croissance

Alors qu’elle célèbre ses 80 ans, Agropur poursuit sa croissance
Le siège social d'Agropur et son centre de distribution (sur la photo) sont situés dans l'arr. de Saint-Hubert (Photo : Archives – Le Courrier du Sud)

Agropur coopérative a tenu mercredi sa 80e assemblée générale annuelle, au cours de laquelle elle a annoncé un chiffre d’affaires de 6,7 G$, en hausse de 4,7% comparativement à l’exercice précédent.

Au cours de la dernière année, la Coopérative a poursuivi sa progression, raffermi son empreinte sur le marché américain des ingrédients et des produits industriels, gagné des parts de marché au Canada et continué de rendre ses opérations plus efficaces. Fondée à Granby, Agropur est aujourd’hui un joueur nord-américain et figure parmi les 20 plus grands transformateurs de l’industrie laitière mondiale.

La forte baisse des prix mondiaux de lactosérum et des prix du bloc de fromage aux États-Unis a néanmoins eu un impact négatif sur son BAIIA, qui se situe à 362,1 M$, en diminution de 18,5%. La ristourne versée aux membres est de l’ordre de 65,2 M$, soit équivalent à l’exercice 2017.

Créer de la valeur à long terme

Afin d’être bien positionnée lors de la relance des marchés, Agropur a procédé à d’importants investissements dans ses infrastructures en 2018, notamment à Lake Norden, au Dakota du Sud, avec un projet d’agrandissement qui permettra de tripler la capacité de l’usine.

Au cours des cinq dernières années, Agropur a investi 1,3 G$ en immobilisations, dont 56% ont été effectués au Canada. Parallèlement à ces investissements, Agropur a poursuivi ses objectifs de leadership en matière de coûts. Ainsi, la Coopérative a réussi à réduire ses coûts de plus de 118 M$ en trois ans, dépassant sa cible de 100 M$.

L’impact des accords internationaux

L’année a toutefois été assombrie par les décisions du gouvernement canadien qui, pour la troisième fois en quelques années, a affaibli la gestion de l’offre dans le cadre de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) en novembre dernier. De nouveau, l’industrie laitière a servi de monnaie d’échange dans une négociation de commerce international.

Quand tous les traités entreront en vigueur (accord Canada-Europe, Partenariat transpacifique et ACEUM), c’est plus de 15% du marché canadien qui sera approvisionné par des importations, ce que déplore la Coopérative.

Malgré ce contexte, Agropur demeure engagée à offrir aux Canadiens des produits laitiers faits de lait 100% canadien.

«Avec l’entrée récente de lait de consommation de provenance américaine et suivant la signature d’ententes commerciales internationales, il est plus que jamais important de savoir d’où viennent les produits que nous consommons. Agropur a été le premier grand transformateur national – et demeure le seul – à apposer le logo de certification 100% canadien sur tous les produits sous ses marques», a affirmé le chef de la direction d’Agropur Robert Coallier. Ce logo garantit que le lait utilisé dans un produit est de source canadienne.

Des marques performantes

Signe que les consommateurs sont au rendez-vous, les marques d’Agropur maintiennent leur croissance, avec plusieurs gains de parts de marché réalisés durant l’année. Natrel conserve son statut de marque numéro un au Canada dans les segments Finement filtré, Sans lactose et Biologique.

Le fromage OKA a quant à lui fêté cette année son 125e anniversaire, qui a été souligné par le lancement du fromage OKA L’Artisan en portions individuelles, couronné du titre de Meilleur nouveau produit 2018 dans sa catégorie aux Best New Product Awards 2018. OKA s’est également illustrée au concours de fromages artisanaux Sélection Caseus 2018: son fromage OKA L’Artisan a remporté le premier prix dans sa catégorie.

La marque iÖGO a célébré cette année ses six ans d’existence et se positionne comme la marque favorite des milléniaux dans son segment. IÖGO PROTEINe connaît la croissance la plus rapide du segment des yogourts grecs au Canada et a récolté le prix Produit de l’année 2018 dans la catégorie Produits laitiers.

Soulignons également qu’Agropur a remporté cinq médailles d’or, dont celle du meilleur camembert au monde, produit à Saint-Hyacinthe, au dernier World Championship Cheese Contest, alors que 3400 produits de 26 pays étaient en lice.

Un premier accélérateur spécialisé en produits laitiers

Déterminée à miser sur l’innovation comme vecteur de sa croissance, Agropur a lancé la plus importante démarche d’innovation de l’industrie laitière nord-américaine avec sa plateforme Inno Agropur.

En 2018, elle a donné le coup d’envoi à l’Inno Accel, le premier accélérateur nord-américain spécialisé en produits laitiers. L’Inno Accel allie les savoirs et savoir-faire d’Agropur au dynamisme d’entreprises émergentes à fort potentiel afin de réinventer les produits laitiers et de proposer de nouvelles expériences aux consommateurs. Une première cohorte de cinq entreprises en démarrage provenant du Canada et des États-Unis a pris part au programme.

La force du modèle coopératif

En phase avec ses valeurs coopératives, Agropur a publié en 2018 son premier rapport complet de responsabilité d’entreprise, qui témoigne de son engagement social, économique et environnemental. La Coopérative y présente ses principales initiatives pour contribuer à un monde meilleur.

Départ du président René Moreau et nomination de Roger Massicotte

«Depuis 80 ans, nos membres ont su allier solidarité et rentabilité pour en faire les éléments indissociables de la pérennité de notre coopérative, a exprimé le président d’Agropur René Moreau, qui part à la retraite après 21 années d’implication au sein du conseil d’administration, dont cinq comme vice-président et les deux dernières à titre de président. J’ai été un témoin et acteur privilégié de la transformation d’Agropur. J’ai été à même d’apprécier à quel point la Coopérative est pour ses membres à la fois un puissant vecteur d’intérêts collectifs et un catalyseur de progrès.»

Roger Massicotte a été choisi pour lui succéder.

«Le contexte politique et commercial actuel nous place devant des défis importants, a déclaré le nouveau président. À mes yeux, la clé pour relever ces défis réside dans le modèle coopératif d’Agropur, un modèle aux assises solides. Je suis fier de succéder à M. Moreau, qui nous laisse une coopérative en bonne santé financière et bien positionnée pour continuer son développement.»

Roger Massicotte siège au conseil d’administration d’Agropur depuis 16 ans. Il y représente la région Mauricie-Portneuf. Il a occupé le poste de vice-président de la Coopérative de 2017 à 2019 et préside le comité environnemental depuis 2010. Il siège aussi au comité des ressources humaines depuis 2017.

Le nouveau président est copropriétaire, avec son épouse, son fils et sa belle-fille, de la Ferme Massicotte Holstein, située à Champlain. Cette ferme comporte un troupeau de 350 têtes Holstein et on y cultive 250 acres en culture en semis direct. En 2014, la ferme a remporté le prix Transfert de ferme, décerné par La Coop fédérée.

(Source: Agropur)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des