Ambulanciers salués pour avoir sauvé un homme en arrêt cardiorespiratoire

Ambulanciers salués pour avoir sauvé un homme en arrêt cardiorespiratoire

Les ambulanciers Arielle Dubuc et Francis Leblanc.

Crédit photo : Gracieuseté

Arielle Dubuc, une ambulancière de Beauharnois, et son coéquipier Francis Leblanc ont redonné la vie à un homme en arrêt cardiorespiratoire dans une résidence à Longueuil le mercredi 24 octobre, tôt en matinée.

Une intervention que la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) a saluée sur son compte Facebook.

Pour Mme Dubuc, la complicité avec ses coéquipiers demeure le facteur le plus important au cours d’une intervention, comme celle auprès d’une personne en arrêt cardiorespiratoire. «Ça aide à la diminution du stress et du temps d’intervention», mentionne la professionnelle de la santé en ajoutant que M. Leblanc est un collègue, mais aussi un ami. L’ambulancier habite dans la région de Contrecoeur.

Arielle Dubuc préfère les appels urgents, comme celui reçu le 24 octobre. «Je travaille au quotidien avec le stress et l’adrénaline, mais c’est une sensation que j’adore et que je contrôle bien. Ça me permet d’intervenir dans le calme à tous les types d’appels», dit celle qui est à l’emploi de la CETAM depuis 2014.

Geste salué sur les réseaux sociaux

L’employeur a souligné la contribution d’Arielle Dubuc et son coéquipier sur son compte Facebook le mardi 30 octobre. L’organisme a également mentionné l’apport de l’entourage de la victime et des policiers, qui avaient commencé les manœuvres de réanimation auprès de l’homme, avant l’arrivée des ambulanciers. Les tâches des paramédics commencent dès qu’un appel du 911 leur est transféré, explique Alexandre Barbeau, relationniste à la CETAM. «Les répartiteurs commencent à coacher les personnes qui appellent pour entamer un début de réanimation cardiorespiratoire», affirme-t-il. Les policiers ont poursuivi les manœuvres; leurs véhicules étant munis d’un défibrillateur externe automatique, rapporte M. Barbeau. Les ambulanciers ont pris la relève à leur arrivée. Le vendredi 2 novembre, la victime était toujours hospitalisée dans un établissement dans la région du Grand Longueuil.

Commenter cet article

avatar