Entente de principe entre le CISSS Montérégie-Est et ses employés

Entente de principe entre le CISSS Montérégie-Est et ses employés

Les membres de la FIQ-SPSME ont entériné à 95 % l'entente de principe.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Le Syndicat des professionnelles en soins (FIQ-SPSME) et le CISSS Montérégie-Est en sont arrivés à une entente, le 14 septembre, après plusieurs mois de négociations. 

«Après des pourparlers intenses, les gains obtenus sont majeurs. Nous avons notamment réduit la mobilité sur le territoire du CISSS, déclare le président de la FIQ-SPSME Jean-Michel Varin. Nos membres auraient été appelés à se déplacer sur des distances de plus de 80 km et nous avons freiné cette mobilité. Nous nous sommes également attaqués à la précarité d’emploi en agissant sur deux facteurs, soit la stabilité des équipes de travail et le rehaussement des postes.»

Cette entente, au bénéfice des deux parties, permettra la mise en œuvre de conditions de travail qui reflètent les nouvelles réalités du réseau.

«Mon équipe et moi sommes heureux d’avoir travaillé, malgré les délais serrés, pour agir sur des éléments importants pour les professionnelles en soins qui leur permettent de travailler tout en conciliant leur vie personnelle et familiale», renchérit M. Varin.

Le FIQ-SPSME regroupe 3764 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques dans la région.

(Source: Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec)

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Fabienne Chabot Recent comment authors
Fabienne Chabot
Invité
Fabienne Chabot

Bravo à l’équipe de la FIQ-SPSME. Mais n’oublions pas que la négociation n’est pas conclue pour l’ensemble des employé.e.s du CISSS Montérégie-est. Notamment, les 2800 techniciennes et professionnelles représentées par l’APTS sont toujours en attente d’un règlement négocié.