Augmentation de 71 % des ventes de véhicules électriques en un an

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Augmentation de 71 % des ventes de véhicules électriques en un an
La Montérégie est la deuxième région la mieux équipée en bornes électriques avec 276. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Selon les plus récentes statistiques de CAA-Québec, le nombre de voitures électriques sur les routes du Québec a bondi de 71% en un an. Et la Montérégie est la deuxième région la mieux équipée en bornes électriques, avec 276 de ces équipements. Montréal arrive au premier rang avec 772 des 5325 bornes de la province.

Selon CAA-Québec, les nouvelles subventions gouvernementales, mais aussi l’autonomie de plusieurs modèles de véhicule qui se compare désormais à celle d’une voiture à essence, sont principalement responsables de la hausse des ventes de véhicules électriques.

«Le véhicule électrique fait partie de la solution pour réduire nos émissions de GES et il faut continuer à le mettre de l’avant, souligne le vice-président des services automobiles de CAA-Québec Pierre-Serge Labbé. Avec les progrès de la technologie et la diminution des coûts, ça devient un choix sensé pour de plus en plus de gens.»

Selon l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ), le nombre de voitures électriques au Québec se chiffraient à environ 64 400 en 2019. À l’échelle mondiale, les estimations sont d’un peu plus de 5 millions de véhicules.

​Au Québec, 49% de véhicules électriques sont des hybrides rechargeables et 51% sont des voitures entièrement électriques.

Les hommes sont de loin les plus grands amateurs de véhicules électriques, représentant 87% de l’ensemble des propriétaires. Le propriétaire moyen est âgé de 46 ans et possède un salaire annuel médian entre 70 000$ et 80 000$.

Voitures à essence aussi en hausse

Malgré la hausse des ventes de véhicules électriques et des installations de bornes de recharge, les ventes de camions légers au Québec ont encore battu des records l’an dernier. Selon le plus récent rapport sur l’état de l’énergie au Québec, les ventes de produits pétroliers ont elles aussi augmenté en 2018, incluant les ventes d’essence. Dans toutes les régions du Québec, on observe toujours plus de véhicules par habitant et une plus grande proportion de camions légers.

En 2018, les ventes de véhicules électriques représentaient 3% des ventes totales de véhicules automobiles neufs au Québec, tandis que les camions et les voitures représentaient respectivement 64% et 33% du total.

«Malgré plusieurs initiatives, le Québec continue d’accroître sa consommation de produits pétroliers et ses émissions de gaz à effet de serre (GES) stagnent depuis 2014, affirme le titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal Pierre-Olivier Pineau. Sans virage majeur d’ici 2030, il n’est pas envisageable d’atteindre nos cibles de réduction de la consommation de produits pétroliers et d’émissions de GES.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des