Benoît L’Écuyer réélu au C.A. de la Fédération canadienne des municipalités

Benoît L’Écuyer réélu au C.A. de la Fédération canadienne des municipalités
Benoît L'Écuyer (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le conseiller municipal et président d’arr. du Vieux-Longueuil Benoît L’Écuyer a été réélu membre du conseil d’administration de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) – Caucus Québec.

«Benoît L’Écuyer dispose d’une vaste expérience et une bonne connaissance des dossiers municipaux et des priorités de Longueuil. Tout au long de la dernière année, il a su agir comme une force positive et une voix active pour notre Ville au sein de cette instance. Nous sommes heureux qu’il puisse continuer à le faire», a relevé le chef de l’opposition Xavier Léger, félicitant son collègue.

Présent à Québec dans le cadre du Congrès annuel de la FCM, M. L’Écuyer a remercié les élus des autres villes du caucus québécois pour leur vote de confiance.

«J’entends continuer à jouer un rôle actif au sein de la FCM, a-t-il partagé. Comme gouvernement de proximité, les municipalités ont un rôle indéniable à jouer dans l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, l’environnement et l’aménagement du territoire, ainsi qu’en matière de développement économique des collectivités et la création d’emplois. Une réalité reconnue de plus en plus par les citoyens eux-mêmes.»

Élections fédérales

Selon un récent sondage de la Fédération canadienne des municipalités, 61% des Canadiens considèrent que les gouvernements municipaux sont les mieux placés pour comprendre les problèmes auxquels font face les communautés locales, comparativement aux paliers de gouvernement provincial et fédéral.

Plus de la moitié des répondants considèrent d’ailleurs que les gouvernements municipaux sont le palier de gouvernement le mieux placé pour améliorer la qualité de vie des résidents de leur collectivité. Une réalité à laquelle furent sensibilisés les chefs et élus fédéraux présents au Congrès de la FCM.

Parmi les résolutions adoptées par les congressistes, mentionnons celles demandant au gouvernement fédéral d’aider directement les municipalités à acquérir ou à louer des véhicules à zéro émission pour les intégrer à leur parc municipal, ainsi que les infrastructures de recharge ou d’alimentation correspondantes.

«Considérant que le secteur des transports représente 43 % des émissions de gaz à effet de serre au Québec, toute mesure visant à soutenir les municipalités dans l’achat de véhicules hybrides et électriques contribuera pour les Villes à se conformer à l’Accord de Paris sur le climat et à l’engagement du Canada de réduire d’ici 2030 ses émissions de GES de 30% par rapport au niveau de 2005», a mentionné Benoît L’Écuyer.

«Il y a quelques années, mon ancien collègue, feu Albert Beaudry et moi-même avons fait les démarches pour ramener la Ville de Longueuil dans la Fédération canadienne des municipalités parce que nous étions convaincus que c’était l’endroit pour faire valoir les intérêts de Longueuil et prendre part aux débats nationaux. Ces dernières années nous ont donné raison», a-t-il conclu.

(Source: cabinet de l’opposition de Longueuil)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des