Actualités

Boulevard Taschereau : Des camionneurs en colère face au prix de l’essence

le lundi 09 mai 2022
Modifié à 11 h 55 min le 09 mai 2022
Par Michel Hersir

mhersir@gravitemedia.com

Les camionneurs passant sur le boulevard Taschereau, à l'angle du boulevard de Rome. (Photo : Gracieuseté)

Plusieurs dizaines de camionneurs manifestent aujourd’hui sur le boulevard Taschereau à Brossard pour dénoncer «l’inertie» du ministère des Transports (MTQ) face à la forte hausse du prix du carburant.

Des démonstrations sont prévues partout dans la province au cours de la journée, alors que les transporteurs en vrac membres de l’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) demandent que les tarifs de transport en vrac du MTQ soient augmentés de manière à représenter les coûts réels de 2022.

L’ANCAI souligne que ses membres ont perdu 0,60 $ par litre de carburant au cours de mars 2022 et que chaque heure travaillée est présentement déficitaire.

«Ce qu’on demande, ce n’est pas une augmentation de salaire. C’est d’être capable de payer notre essence. Au bout de la ligne, l’argent ne va pas dans nos poches, mais dans nos réservoirs. Ça se reflète aussi dans nos contrats du MTQ et municipaux», affirme Bruno Connolly, directeur du poste de camionnage de La Prairie.

Selon l’association, la hausse du prix du carburant met en danger la survie des petites entreprises de transport et leur capacité à offrir un service sur les chantiers de la province.

«Le gouvernement nous donne déjà une compensation, mais le calcul ne considère pas l’augmentation du prix du gaz. Il doit être modifié et révisé avec notre association. Nous essayons de communiquer avec les ministres, mais nous n’avons pas de réponses depuis un mois», dit Yvan Sénécal, président de l'ANCAI dans la région de La Prairie - Napierville.

Les camionneurs visiteront au cours de la journée chaque bureau de circonscription des élus de l’Assemblée nationale, ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports, pour leur porter une lettre.

L’ANCAI indique en outre que si la manifestation du 9 mai n’atteint pas ses objectifs, «d’autres actions sont sérieusement envisagées, telles des interventions lors d’activités politiques ou lors d’annonces publiques».