Bruits des concerts au parc Jean-Drapeau

Merci pour votre article du 14 août en lien avec le bruit des concerts au parc Jean-Drapeau; il est détaillé et pertinent.

Permettez-moi de vous fournir un complément d’information.

L’année 2018 ne doit pas être une référence; voici pourquoi.

Cette année, les deux scènes ont été installées plus vers l’est, se faisant face et surtout, dans le prolongement du fleuve. Cela a pour effet de diminuer sensiblement le bruit sur Saint Lambert et de porter le son vers Longueuil, surtout que l’on a semble-t-il utilisé des hauts-parleurs à dissipation directe.

Ce que les gens du parc Jean-Drapeau et d’Evenko auraient dû faire pour cette configuration de site est de louer des cloisons insonorisées et de les utiliser pour former un mur antibruit.

Pour l’aménagement de l’amphithéâtre, je propose de vider le Lac des cygnes, qui ne sert pas à grand-chose actuellement; d’adosser la scène au pont de la Concorde en contrebas; et d’orienter les hauts-parleurs dans le sens du fleuve. De plus, avec cette configuration, on augmente la capacité du site à 100 000 personnes (65 000 actuellement).

Daniel L’Héritier

P.S.: Le gros problème, ce sont les basses qui sont trop hautes, mais c’est peut-être complexe pour les gens d’Evenko de comprendre cette contradiction linguistique…

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Florian PéloquinLéo harinen Recent comment authors
Léo harinen
Invité
Léo harinen

C’est aussi un désastre écologique pour la faune.

Florian Péloquin
Invité
Florian Péloquin

J’habite dans une des tours situées près du métro Longueuil. Mon appartement est face à la Ronde. Les basses font vibrer les fenêtres et même les murs de mon logis. C’est pour moi une forme de délinquance de la part des responsables de ces événements musicaux. Vivement des lois et des règlements qui nous protégeraient contre ces agressions sonores.