Catherine Fournier lance un OBNL sur la souveraineté

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Catherine Fournier lance un OBNL sur la souveraineté
Le députée souverainiste indépendante Catherine Fournier (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La députée souverainiste indépendante Catherine Fournier a annoncé la création d’un organisme à but non lucratif (OBNL) ­– Ambition Québec –, dont l’objectif est de rallier les sympathisants souverainistes de tous les horizons politiques.

C’est à l’occasion du lancement de son deuxième livre S’organiser pour l’indépendance: Le projet Ambition Québec, lundi soir à Montréal, que l’ancienne députée péquiste en a fait l’annonce officielle.

Selon Mme Fournier, cet ouvrage est issu de la réflexion qu’elle a entamée après son départ du Parti québécois (PQ) en mars. Mme Fournier avait fait grand bruit alors qu’elle décidé ­– à la surprise générale – de claquer la porte du PQ, quelques mois seulement après les dernières élections.

Elle avait alors mentionné son désir d’élargir la coalition des souverainistes, tout en affirmant qu’elle ne considérait plus le PQ comme le meilleur véhicule afin de réaliser l’indépendance du Québec. Elle avait également affirmé que le PQ n’avait pas su rallier les nouvelles générations.

Lors de son allocution hier, Catherine Fournier a réitéré sa position tout en écorchant les partis souverainistes traditionnels qui, selon elle, «sont trop concentrés sur leurs intérêts corporatifs».

La députée indépendante a déclaré que «tout le monde est bienvenu» à Ambition Québec et plus particulièrement ceux qui n’ont pas pu faire entendre leurs voix au référendum de 1995.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
NormRaftman Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
NormRaftman
Guest
NormRaftman

Un nouveau souffle sur la braise de la souveraineté, Vive le Québec à affranchir du fédéralisme, comme il s’est affranchi de la religion…!