Catherine Fournier récolte 1500 signatures sur son nouveau site Web

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Catherine Fournier récolte 1500 signatures sur son nouveau site Web
(Photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud)

La députée indépendante qui a récemment claqué la porte du Parti Québécois (PQ) Catherine Fournier affirme avoir recueilli jusqu’ici 1500 signatures sur sa nouvelle plateforme «Oui, il faut que ça bouge».

Elle a publié cette information sur sa page Facebook ce samedi, alors que les membres du PQ se rencontrent pour le Conseil national du parti, à Trois-Rivières.

La députée de Marie-Victorin a lancé ce site Web le 11 mars, le jour même où elle a annonçait son départ du parti souverainiste.

«Les souverainistes de bonne foi doivent travailler ensemble, en dehors des fractures partisanes, pour retrouver des bases de consensus et ainsi faire avancer notre objectif commun de faire du Québec un pays», peut-on lire sur la plateforme.

La députée qui s’était fait élire en décembre 2016 lors d’une élection partielle ainsi qu’aux dernières élections estime que le PQ n’est plus le bon véhicule pour réaliser l’indépendance du Québec.

«Le PQ a ignoré les signaux d’alarme, alors que de très nombreux Québécois ayant voté OUI au référendum de 1995 ont perdu espoir que le pays puisse un jour se réaliser et d’autres se sont mis à douter d’une option qu’ils avait auparavant épousée», a-t-elle soutenu.

Sa décision a suscité de vives réactions, tant positives que plus critiques.

Avec maintenant neuf députés à l’Assemblée nationale, le PQ est devenu la troisième opposition officielle, derrière Québec solidaire.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Laurent DesboisAli DostieAM TrudeauJesseline leonard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jesseline leonard
Guest
Jesseline leonard

Je suis avec toi mon étoile

AM Trudeau
Guest
AM Trudeau

« Oui il faut que « SA » bouge »???

Laurent Desbois
Guest
Laurent Desbois