Chantier: le nouveau pont Champlain prend forme

Chantier: le nouveau pont Champlain prend forme

Un opérateur de grue a frôlé la mort sur le chantier du nouveau pont Champlain.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Près de 2300 jours se sont écoulés depuis l’annonce de la construction d’un nouveau pont sur le Saint-Laurent par le gouvernement fédéral, le 5 octobre 2011.

La dernière année a été névralgique pour le projet, alors que les automobilistes empruntant l’actuel pont Champlain ont été à même de voir la nouvelle infrastructure commencer à prendre forme.

Parmi les réalisations notables, Signature sur le Saint-Laurent (SSL), consortium responsable de la construction du pont, a complété au printemps la préfabrication des semelles maritimes. Les semelles ont progressivement été installées au courant de l’été.

L’installation du pylône principal du pont à haubans a également beaucoup progressé au cours de l’année, avec le levage final de son entretoise supérieure en juillet et le début de la construction de la travée principale.

Plusieurs chevêtres ont été installés en milieu marin ainsi qu’au pont à haubans, et les premières poutres-caisson de la superstructure ont été installées sur les chevêtres en septembre. L’installation de la superstructure et du tablier devrait prendre fin au printemps prochain.

L’installation en milieu marin de segments préfabriqués en béton des approches ouest et est a été complétée à fin du mois de novembre, mettant fin à une étape importante pour le chantier.

Trois à huit segments de béton d’une hauteur moyenne de 3.5 mètres ont été assemblés l’un sur l’autre pour créer une pile, pouvant atteindre jusqu’à 35 mètres. Au total, 234 segments ont été installés pour la portion du fleuve entre le bout de la jetée ouest et celle du pont à haubans.

En raison de différents défis externes au projet, des doutes concernant la date de mise en service du nouveau pont ont émergé en octobre. L’échéancier du chantier a été soumis à des pressions, notamment à cause des défis liés au transport des pièces et des grèves qui ont touchées le secteur de la construction au cours de l’été. Vers la fin du mois d’octobre, SSL a été contraint d’adopter une série de mesures pour accélérer les travaux et ainsi respecter l’échéancier initial.

Un incident est également survenu à la fin novembre sur le chantier, obligeant le ministre fédéral des Infrastructures Amarjeet Sohi à rencontrer les syndicats des travailleurs pour discuter de la sécurité. L’accident n’a fait aucun blessé, mais il a poussé les différents intervenants à s’interroger sur la cadence actuelle des travaux, qu’ils jugent «trop élevée», ainsi que sur l’échéancier qu’ils estiment «irréaliste».

L’échéancier pourrait éventuellement être réévalué pour ces raisons. SSL assure toujours viser la même date pour la livraison et la mise en service du pont, soit décembre 2018.

RÉTROSPECTIVE 2017

Poster un Commentaire

avatar