Chrono Aviation érigera le plus gros hangar des dernières années au Québec

Chrono Aviation érigera le plus gros hangar des dernières années au Québec
Les président et vice-président de Chrono Aviation Vincent et Dany Gagnon, ainsi que Mathieu Larochelle (L2 Construction) et Frédéric Gauthier (MG Construction), lors de la première pelletée de terre le 9 octobre. (Photo : Robert Côté – Le Courrier du Sud)

D’une superficie de 66 000 pieds carrés, le hangar que construira Chrono Aviation à l’aéroport de Saint-Hubert pourra héberger deux Boeing 737-800 ainsi que de nombreux jets d’affaires, ce qui en fait le plus gros hangar de la décennie à être construit dans la province.

Ce projet, dont la première pelletée de terre s’est tenue le 9 octobre, verra le jour en 2020. Dès le printemps, des filiales de Chrono Aviation s’y installeront. C’est le cas de l’entreprise spécialisée en maintenance d’aéronefs et d’avionique Waas Aerospace, qui y aménagera son siège social.

Grâce à des équipements à la fine pointe de la technologie, le hangar de Chrono Aviation sera entièrement autonome. Il sera muni d’une chambre à peinture, d’un atelier d’usinage, d’un atelier d’avionique et d’un atelier de structure.

Des chambres froides permettront de manutentionner des denrées destinées au Grand Nord québécois. Les employés de Chrono Aviation auront également accès à un restaurant d’une centaine de places.

La construction sera réalisée par L2 Construction et MG Construction.

Ce projet de plusieurs millions de dollars créera une quarantaine de nouveaux emplois en 2020, promet l’entreprise, qui affirme avoir investi plus de 40 M$ et créé plus de 100 emplois depuis son arrivée à l’aéroport de Saint-Hubert.

Une annonce déplorée par le CAPA-L

Cette annonce, qui confirme l’acquisition de Boeing 737-800, est loin de rassurer le Comité anti-pollution des avions – Longueuil (CAPA-L).

Le regroupement se dit étonné de ce dévoilement, alors qu’une requête en injonction visant à faire interdire les vols de nuit à l’aéroport a été déposée contre Chrono Aviation, la Ville de Longueuil et DASH-L en août.

L’arrivée de Chrono Aviation, et tout particulièrement celles de vols de nuit de Boeing 737-200 au printemps, avait suscité beaucoup de grogne et d’inquiétude de la part des citoyens.

Ces derniers déplorent entre autres l’absence de consultation publique et d’étude d’impact sur la santé de la population et sur l’environnement, ainsi que les décollages et atterrissages «extrêmement bruyants» de ces vols.

De plus en plus sollicité, le CAPA-L, qui compte 340 membres, avance que les plaintes se sont multipliées depuis l’arrivée de l’entreprise sur le territoire.

«L’obtention de ce nouveau permis est d’ailleurs questionnable puisque la Ville est également poursuivie dans le cadre de notre requête en injonction et que la présidente de l’arr. de Saint-Hubert, pourtant parfaitement au courant de la problématique de bruit existante et non réglée de l’aéroport, est aussi vice-présidente du conseil d’administration de DASH-L, le gestionnaire de l’aéroport», soutient le regroupement dans un communiqué.

Le CAPA-L dénonce par-dessus tout que le développement de l’aéroport «se fasse sans aucune transparence, sans aucune acceptabilité sociale et ne tienne aucunement compte du bien-être et de l’intérêt des citoyens». (A.D.)

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
FrançoisAlexFrançoisdash-qui Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
François
Guest
François

À quand l’annonce d’un couvre feu pour qu’on puisse au moins dormir? Les citoyens ne sont pas en mesures d’adapter leurs maisons au gré des changements de vocation de l’aéroport. Si c’est le plan de la ville d’aller en ce sens et bien que la ville prévoit le rachat des propriétés autour de l’aéroport dans son évaluation de la rentabilité du projet!? Pour que l’aéroport fonctionne en symbiose avec les citoyens il faut une acceptabilité, comment obtenir une acceptabilité si les citoyens ne sont même pas en mesure de dormir? Actuellement ce n’est que chicane et recours collectif. Les seuls… Lire la suite »

dash-qui
Guest
dash-qui

La ville racheté vos maisons??? Oubliez cela, pour elle ce sont des taxes et que vous abandonniez ou vendiez, quelqu’un devra les payer. L’aéroport vivre en harmonie avec les citoyens, un autre gros point d’interrogation alors que l’on se fait conter des faussetés depuis le début. Ils vont arriver à leur fin et personne ne peut arrêter une si grosse machine à $$$$$. Et ceux qui présentement ne sont pas incommodés par le bruit devront s’éveiller un jour, Dorval a envahi jusqu’à Montréal-Est alors Longueuil/St-Hubert/Brossard et Greenfield Park vont tous y passer, sans compter St-Bruno. Et l’administration de cette ville… Lire la suite »

François
Guest
François

Je doute qu’il arrive à leurs fins sans l’appui de la population car ultimement ce sont des élus. Les compagneis aériennes ne votent pas aux dernière nouvelle. En ce moment ça chiale déjà et il y a 3 vols de nuits, ça va être beau avec des vols quotidiens de nuits. Personnellement je n’ai rien contre un aéroport s’il y a un couvre feu pour les gros porteurs de nuit comme à Dorval. En ce moment de la façon que c’est développé je suis contre le projet mais je ne suis pas un contre statique. La ville doit voir cela… Lire la suite »

Alex
Guest
Alex

Arrêtez-donc de chialer, c’est un des plus vieux aéroport au Canada, il a existé avant la construction de pratiquement tous vos maisons, laissez-les donc développer l’économie gang de chialeux, déménager avant le développement. Plus capable…

François
Guest
François

Même si l’aéroport datait de Samuel de Champlain ça changerait pas le fait que la ville a autorisé la construction de résidence autour et que lors de ces constructions il n’y avait pas de Boeing qui décollait à toute heure de la nuit. On ne parle pas d’un aéroport au milieu de la tundra à 800 km au nord de Mtl. L’aéroport est au beau milieu du top 3 des régions en terme de densité au KM carré au Canada. Avec cette densité il faut des mesures minimale comme un couvre feu tel que pratiqué à Dorval. C’est illusoire de… Lire la suite »