Le parc du Limousin monopolise encore la période de questions au conseil municipal de Saint-Lambert

Le parc du Limousin monopolise encore la période de questions au conseil municipal de Saint-Lambert

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

CONFLIT. Le projet d’échange de terrains impliquant une partie du parc du Limousin entre la Ville de Saint-Lambert et COGIR soulève l’ire des citoyens depuis plusieurs mois. Même si la Ville a décidé de retirer le règlement censé faire l’objet d’un référendum il y a un mois, c’est ce sujet qui a monopolisé la période de questions lors de la séance du conseil municipal du 12 novembre.

Certains citoyens se sont présentés au micro pour contester la qualité du rapport d’inventaires des arbres des deux terrains visés par l’échange, réalisé par l’entreprise Nadeau Foresterie Urbaine Inc. D’autres ont soulevé le fait que certains résidents des zones touchées ne pouvaient signer le registre et certains ont tout simplement fait part une nouvelle fois de leur insatisfaction au maire Pierre Brodeur.

«Est-ce que vous allez être à l’écoute de la population, qui tient à conserver la totalité du parc du Limousin?» a lancé une citoyenne.

Pour l’instant, le règlement de zonage permettant le projet a été retiré et le référendum prévu, annulé. Mais le maire avait indiqué, dans une entrevue au Courrier du Sud en octobre, qu’il souhaitait présenter le projet aux citoyens avant de proposer un nouveau règlement.

«S’il faut rencontrer et convoquer les résidents des deux secteurs concernés, rue par rue, dans des séances d’information, on va le faire. On va reprendre le processus, et on le dit toujours: l’intention de la Ville est de réaliser ce projet», avait-il dit.

Mais les citoyens de Saint-Lambert ne lâchent pas le morceau; ils souhaitent être entendus.

«On vous demande que ce projet fasse l’objet d’une vraie consultation et que des technicités ne viennent pas entacher un processus démocratique de consultation, a lancé un Lambertois. On vous demande que cette décision soit prise et annoncée rapidement. Je ne demande pas un processus d’information, je demande un processus de consultation, c’est très différent.»

«Le parc du Limousin est la propriété de tous les Lambertois et nous sommes tous concernés par l’avenir de ce parc, a exposé une autre. Vous nous attachez les mains parce qu’on n’a pas le droit de s’exprimer.»

«En 2018, quand les citoyens prennent conscience des risques des changements climatiques, il est impensable pour moi, ayant de l’expérience dans le domaine, qu’un projet impliquant la coupe d’arbres dans un boisé de la Ville obtienne l’acceptation sociale, même si celui-ci contribue positivement au budget de la Ville, a dit un autre Lambertois. Je suis convaincu que certains projets immobiliers à Saint-Lambert peuvent obtenir l’acceptation sociale, mais pas ceux acquittant les changements de zonage.»

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Annik Lafortune Recent comment authors
Annik Lafortune
Invité
Annik Lafortune

Précision: La raison de la colère des citoyens est à l’effet que malgré les 338 signatures menant à un référendum, malgré la pétition de plus de 1500 noms qui circulent le changement de zonage du Boisé du Limousin et de l’arrière des jardins Intérieurs a pris effet le 17 et 31 octobre dernier. On se rappelle que le registre date du 9 octobre et qu’à la réunion du Conseil , le 15 octobre a retiré seulement qu’un règlement, celui qui permettait les modalités de construction de la tour ( implantation , marge etc) Depuis deux assemblées se sont passées et… Read more »