Conditions de vie et d’habitation: 1001 ménages locataires ont été rencontrés

Conditions de vie et d’habitation: 1001 ménages locataires ont été rencontrés
(Photo : Gracieuseté)

Il y a 8 mois, le comité recherche-action procédait au lancement de sa grande opération porte-à-porte auprès des ménages locataires de l’agglomération de Longueuil. Au cours de cette consultation qui s’est terminée à la fin du mois de mai, 1001 personnes ont accepté de répondre à un questionnaire s’intéressant à différentes dimensions comme l’état du logement, l’insalubrité, la sécurité, les relations avec le propriétaire et le voisinage, l’état de santé des occupants, etc.

Les six agents de sondage ont tous observé des situations inacceptables au cours de l’opération: exploitation financière, isolement, moisissures, vermine, problèmes de sécurité, harcèlement, discrimination, problèmes de santé, etc.

Pour Renaud, il apparaît que les locataires vont souvent normaliser, voire banaliser leur situation de mal-logé.

«Les locataires se rendaient compte en répondant au sondage de la gravité de leur situation», ajoute Kevin.

Selon Ariel, «ils ont une méconnaissance de leurs droits en tant que locataires, ils ne connaissent pas la raison d’être des ressources ou ne les connaissent pas tout court».

Johanne mentionne qu’ils ne savent pas où aller chercher de l’aide, ne connaissent pas la mission des organismes. «Souvent, je leur apprenais où il y avait une banque alimentaire!»

Finalement, pour Line, plusieurs locataires endurent des réalités pénibles et n’utilisent pas les recours légaux à cause des délais.

La suite du processus

Maintenant que les données sont recueillies, leur traitement doit être effectué.

«Nous avons l’opportunité d’être soutenus par la Direction de la santé publique dans ce dossier, explique Marie-Christine Plante, de Carrefour pour Elle. Une technicienne va nous aider à procéder au nettoyage de la base de données et faire émerger les principales tendances.»

Par la suite, le comité devra procéder à l’analyse et la rédaction de fiches exposant les résultats.

À l’automne, des locataires participants qui ont consentis à être rejoints seront invités à venir valider et commenter les résultats.

Le lancement devrait être réalisé en janvier 2020.

«Nous avons tous hâte de terminer le processus de recherche!, lance Guy Levesque, coordonnateur du comité. Il nous apparaît clair que ces nouvelles données pourront nous servir de levier dans nos futures actions en matière de droit au logement.»

À propos du comité

Le comité recherche-action est composé de partenaires provenant de Carrefour pour Elle, Comité logement Montérégie, Comité logement Rive-Sud, Maison La Virevolte, le CISSS Montérégie-Centre service d’organisation communautaire et le CISSS Montérégie-Est service d’organisation communautaire.

(Source: Comité recherche-action)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des