Coronavirus : Pfizer et BioNTech annoncent un vaccin « efficace » à plus de 90 %

Coronavirus : Pfizer et BioNTech annoncent un vaccin « efficace » à plus de 90 %
(Photo : Archives - Initiative de journalisme local - L'Hebdo Journal)

Les sociétés américaines et allemandes annoncent que cette conclusion est issue de l’essai à grande échelle de phase 3 dont les résultats préliminaires font état de la protection des patients 7 jours après la deuxième des deux doses et 28 jours après la première.

La phase 3 en cours est la dernière étape avant une demande d’homologation selon les deux firmes pharmaceutiques, qui sont par ailleurs les premières à présenter des résultats concluants d’un essai clinique à grande échelle d’un vaccin contre la COVID-19. Les dirigeants de ces sociétés sont convaincus que ces résultats sont « la preuve initiale de la capacité du vaccin à prévenir la COVID-19 » et envisagent une possible homologation en fin novembre.

« Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d’un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre la COVID-19 », a déclaré Albert Bourla, président-directeur général de Pfizer dans un communiqué.

Les deux compagnies entendent solliciter une autorisation d’utilisation d’urgence à Washington courant novembre. Leur contrat avec le gouvernement américain prévoit la production de 100 millions de doses de vaccins dès 2020. Elles prévoient d’en fournir 50 millions dans le monde avant la fin de l’année et plus d’un milliard l’année prochaine.

Ne pas baisser la garde 

Si le candidat vaccin est homologué par Santé Canada, Pfizer devra livrer au moins 20 millions de doses à Ottawa.

« Évidemment, si ça fonctionne, on va en acheter encore plus », a assuré le premier ministre Justin Trudeau en conférence de presse, tout en rappelant que les premières livraisons iraient aux « cibles prioritaires. » Selon la santé publique du Canada, il s’agit essentiellement des personnes qui risquent de développer des formes graves de la Covid-19 ou d’en mourir et des travailleurs des services essentiels.

Le premier ministre a également appelé à redoubler d’efforts pour être capable d’agir rapidement à l’arrivée du vaccin qu’il espère avoir « au début de la nouvelle année. »

« Pour être très clair, si vous contractez la COVID-19 au cours des prochains jours, des prochaines semaines, le vaccin ne vous sera d’aucune aide. Nous voyons la lumière au bout du tunnel. Nous avons bon espoir d’y arriver. Nos scientifiques travaillent fort. Mais nous devons faire notre part. Nous devons demeurer forts et garder le cap », a plaidé M. Trudeau au sujet de « cette nouvelle très encourageante. »

Article de Godlove Kamwa, Le Canada Français, Initiative de journalisme local

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires