Le conte choisi comme ambassadeur de la langue française

Le conte choisi comme ambassadeur de la langue française

Crédit photo : Gracieuseté

Dans le cadre de la mesure 1 du Plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023 du ministère de la Culture et des Communications et de l’objectif 4 du Plan d’action de la stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française 2016-2021 du Secrétariat à la promotion et à la valorisation de la langue française (SPVLF), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a choisi d’appuyer Circuit Paroles Vivantes, un projet créé, développé et piloté par le Regroupement du conte au Québec (RCQ).

«De tous temps et dans toutes les civilisations, l’art oral a été un vecteur de transmission et de partage de la culture et de la langue, indique la pdg du CALQ Anne-Marie Jean. Conte, slam, poésie et spectacles littéraires trouvent maintenant un écho sur les scènes québécoises et permettent aux artistes de séduire des publics d’âges variés avec des histoires abracadabrantes, amusantes ou effrayantes mais toujours touchantes.»

Circuit Paroles Vivantes est ancré dans une volonté d’accroître la connaissance de la discipline, la fréquentation des spectacles de conte et d’assurer le développement de nouveaux publics.

En partenariat avec le CALQ, le RCQ a mis en place cinq tournées de conteurs dans plusieurs régions du Québec. L’une d’entre elles sera de passage au Théâtre de la Ville de Longueuil le 9 juin. Librement inspiré des Chroniques des sept misères de Patrick Chamoiseau, Le fossoyeur est un conte fantastique de Franck Sylvestre où spiritualité et sorcellerie forment le paysage d’une Martinique à la fois réelle et légendaire.

Rens.: theatredelaville.qc.ca ou conte.quebec.

(Source: Regroupement du conte au Québec)

Commenter cet article

avatar