Le Vent du Nord et De Temps Antan réunis sur scène

Le Vent du Nord et De Temps Antan réunis sur scène

La musique traditionnelle sera à l'honneur le 15 décembre au Théâtre de la Ville de Longueuil avec le spectacle Solo.

SPECTACLE. Les formations de musique traditionnelles Le Vent du Nord et De Temps Antan ont décidé de se réunir, le temps d’une tournée, dans une production conjointe, Solo.

Les deux groupes seront de passage au Théâtre de la Ville de Longueuil le 15 décembre, avec du matériel original pour bien célébrer le temps des Fêtes.

Après plusieurs collaborations spontanées qui ont connu beaucoup de succès, les deux formations se rapprochent officiellement et se partagent la scène. En fait, tel que l’explique Nicolas Boulerice, du groupe Le Vent du Nord, Solo n’est pas uniquement une association des deux univers. Si quelques reprises sont effectivement au programme, la soirée permettra surtout la présentation de nouveau matériel créé spécialement pour la tournée. Onze chansons en tout, précise le multi-instrumentiste. Des textes ou musiques qui, dans certains cas, dormaient sur les tablettes de chacun des groupes, ne cadrant pas dans l’un ou l’autre de leurs albums, ou des titres tirés du répertoire de l’une des paires de frères.

«Le défi était de créer un nouveau répertoire commun, explique Nicolas Boulerice. Dès notre premier spectacle, je me suis dit: ”un monstre est né”. C’est une bête que l’on réveille. Je ne sais pas si c’est l’effet de groupe, le fait que nous sommes des amis et des frères qui se rencontrent, mais il y a une énergie folle qui se dégage sur scène.»

Après un spectacle, un disque?

En tout, sept chanteurs et multi-instrumentistes se partagent la scène, dont deux duos de frères – Éric et Simon Beaudry, ainsi qu’André et Réjean Brunet.

«Comme nous sommes assez occupés, nous avons fait, par une plateforme internet, une espèce de dépôt de propositions pour créer les nouvelles chansons et musiques, explique Nicolas Boulerice. Ensuite, nous avons fait un choix et il en est sorti une bonne vingtaine de chansons. Il en reste encore que nous allons pouvoir faire plus tard. Il fallait que tout le monde et que tous les instruments trouvent leur place dans ce spectacle; un beau casse-tête!»

Les deux formations aimeraient bien «marquer les chansons dans le temps» en les endisquant dans un futur rapproché.

De plus en plus populaire

La notoriété des deux groupes n’est plus à faire à l’échelle internationale. Ils cumulent chacun des dizaines et des dizaines de dates de spectacles à l’extérieur du pays chaque année, et généralement une dizaine au Québec.

Dans un monde idéal, les deux groupes aimeraient bien recommencer cette tournée d’une année à l’autre. Pas question toutefois de laisser tomber leurs projets respectifs.

«Je pense que la musique traditionnelle fait son bonhomme de chemin au Québec, soutient Nicolas Boulerice. Tous les styles de musique ne sont pas pour tout le monde et ça ne m’offusque pas quand quelqu’un me dit qu’il n’aime pas la musique traditionnelle. Par contre, ce que je trouve décevant, c’est quand on dit ça sans connaître de quoi on parle. Il y a des amateurs et des professionnels et souvent, les gens ne font pas la différence. Je crois qu’il y a dans le ”trad” des groupes incroyables qui peuvent plaire à beaucoup de monde», conclut-il.

En plus des autres dates de spectacles, les deux groupes monteront sur scènes lors de la 20e édition de La Veillée de l’avant-Veille, le 30 décembre, au Métropolis.

Commenter cet article

avatar