David La Rue sacré champion et vice-champion du monde junior

David La Rue sacré champion et vice-champion du monde junior

David La Rue

Crédit photo : Gracieuseté

David La Rue prenait part, le 11 mars en après-midi, à sa dernière course dans les rangs juniors. Ils s’en souviendra sans doute longtemps. Sur la glace pour sa finale du départ groupé aux Championnats du monde juniors, le Lambertois a été le premier à rallier la ligne d’arrivée et à monter sur la plus haute marche du podium.

David La Rue était le premier surpris de son succès à cette épreuve, lui qui a presque failli déclarer forfait. « Après la poursuite par équipe, je m’arrachais les poumons et je n’arrêtais pas de tousser sans arrêt. J’ai dit à mes entraîneurs de peut-être penser à trouver quelqu’un d’autre, car j’étais vraiment détruit. »

Finalement, il a décidé de prendre le départ.  «Je voulais juste faire la course et la finir.»

Une fois le départ donné, David La Rue n’a plus rien senti. «Je n’avais plus mal du tout. Je voyais les autres trouver ça quand même difficile et moi, j’étais hyper relax», a-t-il mentionné.

Dans le trio de tête avec deux tours à faire, le patineur a su que la victoire était à sa portée. «J’ai attaqué dans le dernier virage en utilisant mes qualités de patineur de vitesse courte piste. J’ai viré vraiment serré, ce qui m’a permis de me détacher.»

En croisant le fil d’arrivée, La Rue a réalisé qu’il était champion du monde junior. «Je ne pouvais pas m’y attendre. Je suis vraiment content», a raconté le patineur de Saint-Lambert.

Sa victoire au départ groupé lui permet de mettre un baume sur sa journée du 10 mars où il a vu le titre mondial junior toutes distances lui échapper après avoir été disqualifié au 5000 m.  «Hier, c’est probablement l’une des pires journées de ma vie. Ça m’a vraiment fait mal, car c’était un objectif de saison», a-t-il admis.

D’avoir réussi à se retrousser les manches et terminer les mondiaux juniors en force l’a bien sûr réconforté. «J’ai montré à tout le monde ce que je suis capable de faire.»

À la poursuite par équipe masculine, La Rue et ses coéquipiers ont fini cinquièmes.

Deuxième au 1500m
Auteur d’un temps de 1 min 44,59s le 9 mars, La Rue, 19 ans, n’a été devancé que par le chrono du Norvégien Allan Dahl Johansson, vainqueur en 1 min 43,62s. Le Coréen Min-Seok Kim, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Pyeongchang, a parcouru la distance en 1 min 45,11s et a complété le podium.

«Simplement de battre un athlète médaillé à Pyeonchang, je suis vraiment très content, s’est réjoui La Rue. Je savais que j’étais dans la game, mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre.»

Il y a un an, un mois après avoir fait sa transition du courte piste au longue piste, La Rue avait terminé huitième sur la même distance aux mondiaux juniors 2017. Il a connu toute une progression dans les douze derniers mois. «L’an dernier, il me manquait un peu d’expérience et d’entraînement spécifique aux distances de longue piste», a-t-il noté.

Plus tôt dans la journée, La Rue a fini huitième du 500 m en 35,39s. Un résultat qui n’a pas plu au principal intéressé. «J’ai fait un moins bon temps que la fin de semaine passée (ndlr : aux Finales de la Coupe du monde junior disputées au même endroit) et je patinais beaucoup trop stiff. Je ne prenais pas le temps de pousser, mais j’ai su changer mon attitude et ma façon de patiner pour le 1500 m.»

Le programme de La Rue aux Championnats du monde juniors était très chargé. Il a pris part aux courses individuelles de 1000m et de 5000m en plus du départ de masse et de faire partie de la formation canadienne au sprint par équipe et à la poursuite par équipe.

(Source: Sportcom)

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marc Hoffman Recent comment authors
Marc Hoffman
Invité
Marc Hoffman

David tu es un athlète accompli qui allie la performance physique a la force du mental. Bravo et bon succès pour la suite. Champion!