Actualités
Sports

Des cyclistes célébreront un triste anniversaire à La Prairie

samedi le 07 mai 2022
Modifié à 13 h 45 min le 05 mai 2022
Par Audrey Leduc-Brodeur

aleduc-brodeur@gravitemedia.com

L’événement réunit une centaine de cyclistes chaque année. (Photo: Le Reflet - Archives)

Ce n’est pas un hasard si la nouvelle édition du Tour cycliste du silence de la Rive-Sud se déroulera dans les rues de La Prairie, le 18 mai. Il y a 10 ans, le fils du président de l’événement perdait la vie alors qu’il circulait à vélo près de l’endroit même où le départ du Tour sera donné.

«Le temps passe tellement vite. Il ne faut pas oublier nos êtres chers», laisse tomber Michel Boucher au bout du fil.

Le père de l’adolescent frappé mortellement par un autobus à l’angle du chemin de Saint-Jean et de la rue des Conseillers à La Prairie en 2012 maintient le souvenir de celui-ci vivant. Ce, à travers une randonnée à vélo annuelle organisée en mémoire des cyclistes décédés et visant à sensibiliser la population au partage de la route.

Bien qu’il soit de coutume de tenir l’événement dans une ville différente d’une édition à l’autre, il était évident qu’un retour à La Prairie en 2022 était de mise pour souligner ce triste anniversaire, confie M. Boucher. Les cyclistes y avaient déjà pris le départ en 2017.

«On attend entre 200 et 500 cyclistes, selon la météo. Quiconque souhaite partager cette conscience de l’autre sur la route est invité à y prendre part», note-t-il.

Convenant qu’une part énorme du chemin a été parcouru depuis 10 ans en termes de partage, M. Boucher croit qu’il est essentiel de continuer à propager le message.

«Je sais ce que c’est de perdre un proche dans ces circonstances et je ne veux pas que ça arrive à d’autres. Il faut continuer de parler des bonnes pratiques en auto, à vélo et à pied», fait-il savoir en précisant que les piétons sont davantage interpellés depuis les dernières années.

Cette année, la présidence d’honneur a été attribuée à deux cyclistes reconnues sur la scène nationale, soit Audrey Lemieux et Laurie Jussaume. Les deux athlètes ont été choisies parce qu’elles ont l’habitude de rouler à vélo dans les rues, «cumulant des dizaines de milliers de kilomètres de cyclisme sur route», précise M. Boucher.

Volet scolaire

Plus tôt dans la journée du 18 mai, des élèves de l’école primaire Émilie-Gamelin à La Prairie circuleront aussi à vélo jusqu’au mémorial aménagé au parc Lucie-F.-Roussel en hommage à Tristan Boucher.

«C’est l’occasion de les sensibiliser aux règles pour les cyclistes, dit le président de l’événement en rappelant qu’il n’existe pas d’équivalent à vélo des cours de conduite en auto. C’est pour en faire aussi de meilleurs automobilistes, davantage conscients du partage de la route.

«Un drame comme celui-là change une vie.»

-Michel Boucher

Le Tour du silence en quelques points

-Randonnée gratuite et ouverte à tous se déroulant sous escorte policière, beau temps, mauvais temps;

-Départ donné le 18 mai à 18h45 au parc Lucie-F.-Roussel à La Prairie;

-Trajet de 11 km d’une durée de 1 heure;

-Événement mondial qui se tient toujours le 3e mercredi de mai en soirée. Au Québec, 15 Tours du silence se tiendront simultanément cette journée-là.

 

Les cyclistes Audrey Lemieux et Laurie Jussaume agissent à titre de présidentes d’honneur du Tour du silence de la Rive-Sud. (Photos gracieuseté)