Développement économique: maximiser le plein potentiel de Longueuil

Développement économique: maximiser le plein potentiel de Longueuil

Sylvie Parent

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

ENTREVUE. L’attention portée à la venue prochaine de Molson à Longueuil a mis en évidence tout le potentiel de la zone aéroportuaire, qui dispose encore de terrains disponibles pour accueillir des entreprises. Un «effet de levier» qui aurait déjà porté ses fruits, selon la mairesse Sylvie Parent.

«C’est maintenant que ça se passe à Longueuil, résume d’entrée de jeu la mairesse. Les gens réalisent notre positionnement sur le plan des transports. On est proche des autoroutes 10, 30 et 15, on est à côté des États-Unis. Les gens réalisent enfin le potentiel pour les grands transporteurs, entre autres, et les compagnies qui font affaire avec les États-Unis.»

Sylvie Parent laisse aussi planer la concrétisation d’«autres projets», à venir au plus tard dans quelques mois, qui contribueront à positionner Longueuil comme un important pôle économique de la Rive-Sud et de la région métropolitaine.

Fruit des efforts déployés

Tant l’arrivée d’un important joueur comme Molson que la forte croissance du développement résidentiel – «en 2016, on avait fracassé des records, et en 2017, on a battu ceux de 2016» –  sont le fruit d’un travail amorcé au cours des huit dernières années, est d’avis Sylvie Parent.

Le crédit de taxes offert par le Ville a été un important incitatif pour convaincre le brasseur d’opter pour la zone aéroportuaire et Mme Parent reconnaît le potentiel de ce moyen permis par la charte de Longueuil. Mais d’autres stratégies sont aussi déployées, la mairesse croyant en l’importance de multiplier les représentations auprès des différentes instances.

«Les différents ministères comprennent que les choses doivent bouger à Longueuil, comme ville-centre de l’agglomération, mais aussi en plein centre de la Montérégie», avance-t-elle.

Mme Parent se réjouit d’ailleurs que le projet d’aérogare à l’aéroport de Saint-Hubert soit inscrit dans les priorités régionales du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

«C’est un dossier qui avance. C’est porteur pour notre rayonnement économique.»

L’expertise de Développement économique Longueuil (DEL) ne peut également qu’être bénéfique à la fois pour soutenir les entreprises implantées sur le territoire, mais aussi inciter de nouvelles à élire domicile à Longueuil.

«C’est une structure qui connait bien les stratégies pour le développement économique. Ils connaissent bien le territoire, ils savent où les cinq villes veulent aller, souligne Mme Parent. On a cet outil qui se peaufine avec les années, de plus en plus performant.»

Longueuil centre-ville: «en ébullition»

Le projet de Longueuil centre-ville 2035 attire déjà plusieurs «propositions de développement intéressantes», aux dires de la mairesse, qui prévoit des annonces prochainement.

«Ça bouge! On sent un mouvement qui fera en sorte que nos objectifs de développement seront au rendez-vous.»

Avec ce projet de centre-ville autour de la place Charles-LeMoyne, Longueuil espère transformer l’actuel lieu transitoire en un milieu que les citoyens auront le goût de fréquenter – que ce soit pour le complexe culturel, les restaurants ou les universités – mais aussi d’habiter.

«On a des gens de passage; notre intention est d’en faire un milieu de vie, c’est fort différent, explique la mairesse. Sur le plan économique, des entreprises qui ont déjà commencé à s’installer auront peut-être le goût de venir au centre-ville pour ne plus avoir à traverser le pont et seront plus performantes. Des entreprises, des restaurants, des gens qui viendront y habiter, car ce sera un milieu de vie intéressant», conclut-elle.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar