Échangeur Edna-Maricourt: Catherine Fournier demande que des fonds soient débloqués

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Échangeur Edna-Maricourt: Catherine Fournier demande que des fonds soient débloqués
Catherine Fournier lors de la commission plénière sur l’étude des crédits provisoires 2019-2020 (Photo : YouTube)

Bien que la construction de l’échangeur Edna-Maricourt ne figure pas au Plan québécois des infrastructures (PQI) 2019-2029, la députée de Marie-Victorin Catherine Fournier demande que des fonds soient débloqués afin que ce projet qui réduirait la congestion à l’intersection des routes 112/116 voit le jour.

Dans une lettre adressée au ministre responsable de la Montérégie et président du conseil du Trésor Christian Dubé, elle rappelle que plusieurs études, dont un BAPE, ont été réalisées en liens avec ce projet.

«La situation est d’autant plus urgente que le seul lien routier pour relier les arr. de Saint-Hubert et du Vieux-Longueuil, l’échangeur du chemin de Chambly-route 116, est devenu un réel goulot d’étranglement, même en dehors des heures de pointe, signale-t-elle. Ce secteur est pourtant névralgique pour l’économie longueuilloise, se situant à proximité de la zone aéroportuaire, une zone appelée à se développer rapidement au cours des prochaines années.»

Elle rappelle que d’apporter des solutions à la congestion de ces importantes artères routières avait été des engagements de nombreux candidats de la région lors de la dernière campagne électorale. Le ministre des Transports François Bonnardel yavait également donné son appui, lors d’une rencontre avec la mairesse Sylvie Parent, rapporte-t-elle.

Si le projet avait fait l’objet de discussions, ce sont toutefois le prolongement de la ligne jaune et la reconfiguration du viaduc La Fayette qui avaient été identifiées comme les grandes priorités, à la sortie de la rencontre.

«Pouvons-nous compter sur vous pour débloquer des fonds rapidement dans le dossier malgré l’absence de ce dernier au PQI?, demande-t-elle à M. Dubé. Il a déjà été l’objet de multiples études: la communauté longueuilloise s’attend maintenant à du concret de la part du gouvernement.»

Cette lettre fait suite à l’intervention de Catherine Fournier lors de la commission plénière sur  l’étude des crédits provisoires 2019-2020, le 26 mars. La députée y avait exprimé sa «déception» de ne pas voir l’échangeur Edna-Maricourt à la liste du PQI.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des