Édouard-Montpetit, un cégep ouvert sur le monde

Édouard-Montpetit, un cégep ouvert sur le monde
Catherine Brodeur, directrice adjointe aux études du cégep Édouard-Montpetit (Photo : Gracieuseté)

La situation exceptionnelle que nous traversons tous en raison de la pandémie mondiale apporte son lot d’incertitudes, notamment pour les étudiants qui avaient précédemment choisi d’effectuer un séjour de mobilité étudiante au Canada ou ailleurs dans le monde. Bien entendu, ces séjours sont extrêmement formateurs pour ceux qui y participent. Proposer des séjours de mobilité permet au cégep Édouard-Montpetit de former des citoyens ouverts sur le monde et de développer chez eux une sensibilité interculturelle.

En plus de contribuer à la persévérance scolaire, cela permet également aux étudiants de créer des liens forts avec d’autres étudiants de leur formation ou avec certains de leurs professeurs, de valider des choix de carrière, de vivre des expériences concrètes et d’aller à la rencontre d’individus qui les aideront à avoir une compréhension plus globale de leur domaine d’études et du monde.

Or, qui a dit que l’international ne pouvait pas s’inviter en classe? Il y a plus d’un an, le Cégep a mis sur pied le Comité pour une formation ouverte sur le monde et sur la diversité, dont l’un des objectifs consiste à faciliter l’intégration de dimensions interculturelles et internationales dans les programmes d’études et ainsi de permettre aux étudiants de s’ouvrir sur le monde depuis la salle de classe. Le travail effectué par ce comité formé de professeurs et de professionnels du Cégep est précieux, surtout en cette période où l’offre de séjours de mobilité doit s’adapter à la nouvelle réalité.

Le Cégep et son Service de la mobilité et des activités internationales, qui ont toujours été une source d’inspiration au sein de la communauté collégiale, poursuivront donc la mise sur pied de projets originaux en transformant les multiples idées en expériences concrètes et ancrées dans la formation des étudiants du Cégep. Que ce soit à des milliers de kilomètres ou en classe, le Cégep continuera de soutenir les projets qui promeuvent l’ouverture d’esprit, l’innovation et la collaboration, d’encourager les professeurs et les étudiants à rêver et de leur donner envie de se dépasser.

D’ailleurs, en plus de coordonner l’accueil d’un nombre croissant d’étudiants provenant de l’international, le Service de la mobilité et des activités internationales peut compter sur la collaboration de plusieurs partenaires internationaux avec lesquels les liens ont été maintenus malgré le contexte.

Fort de leur expertise, il ne fait aucun doute que le Cégep et son Service sauront prendre aisément ce nouveau virage en vue de l’année scolaire qui s’amorce. C’est d’ailleurs avec fierté que le duo a reçu le prix d’excellence en internationalisation 2020, niveau or, de Collèges et instituts Canada en raison de l’excellence et de l’innovation dans les activités de mobilité étudiante et enseignante, d’accueil des étudiants internationaux, de coopération internationale et dans l’intégration de dimensions internationales et interculturelles dans les programmes d’études.

Bien que le cégep Édouard-Montpetit soit présent sur la scène internationale depuis les années 80, il s’agit là d’une belle reconnaissance pour le Service de la mobilité et des activités internationales qui célébrait son dixième anniversaire en 2019-2020.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des