Euthanasie de cerfs : la mairesse menacée de mort

Geneviève Michaud
Euthanasie de cerfs : la mairesse menacée de mort
La mairesse Sylvie Parent (Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

La mairesse de Longueuil a reçu des menaces de mort à la suite de l’annonce que la Ville allait euthanasier une quinzaine de cerfs de Virginie du parc Michel-Chartrand pour en contrôler la surpopulation.

Le dossier a été transféré au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), qui a ouvert une enquête officielle.

«Qu’on soit pour ou contre l’abattage des cerfs de Virginie, les menaces à l’intégrité physique d’une personne n’ont pas leur place dans nos sociétés démocratiques, a commenté le chef de l’opposition Xavier Léger, dans un communiqué diffusé jeudi matin, dans lequel tous les élus de l’opposition dénoncent les menaces reçues par la mairesse. Comme élu, mais également comme citoyen, on doit élever la conversation publique au niveau des idées.»

Rappelons que la Ville a annoncé mardi qu’elle prévoit capturer et euthanasier entre 12 et 15 cerfs au parc Michel-Chartrand. Elle assure que cette opération de contrôle est «éprouvée en saine gestion de la faune et se réalisera dans le respect des normes sur le bien-être animal».

Longueuil rappelle que la surpopulation de cerfs a des impacts négatifs majeurs sur la régénérescence de la forêt, les plantations à venir pour contrer l’agrile du frêne, la biodiversité animale et végétale, les propriétés riveraines, le risque d’accidents routiers et la transmission de la maladie de Lyme.

Qui plus est, la surpopulation est nuisible pour la santé des cerfs eux-mêmes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires