Feux de foyers extérieurs à Longueuil: vers une réglementation uniforme

Feux de foyers extérieurs à Longueuil: vers une réglementation uniforme
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La tenue d’un sondage à l’échelle de l’ensemble de la population de Longueuil concernant l’interdiction des feux de foyers extérieurs au bois fait craindre, chez certains élus, un «retour en arrière», alors que ces installations ont toujours été considérées comme interdites dans l’arr. du Vieux-Longueuil.

Alors que les arrondissements de Greenfield Park et de Saint-Hubert réclamaient une consultation publique sur l’interdiction des feux de foyers extérieurs au bois, rappelons que le comité exécutif a décidé que la Ville sonderait l’ensemble de la population sur cet enjeu.

«La science et les faits sont là: les feux de bois n’ont pas leur place, ils sont dangereux pour la santé. Je suis en faveur de l’interdiction des feux sur le territoire. Il n’est pas question de revenir en arrière», a fait valoir entre autres le conseiller municipal Michel Lanctôt, à la séance du conseil municipal du 15 septembre.

Le règlement qui avait été présenté à la séance d’août, puis reporté, visait à modifier la réglementation sur les nuisances, afin d’interdire ces foyers dans les arr. du Vieux-Longueuil et de Greenfield Park.

Car bien que les foyers extérieurs soient considérés depuis plusieurs années comme interdits dans l’arr. du Vieux-Longueuil, rien dans la réglementation sur les nuisances ne l’indique avec précision.

«Actuellement, il n’y a pas de disposition sur les foyers au bois, pour aucun des arrondissements», a expliqué la conseillère Nathalie Boisclair.

Le conseiller Benoît L’Écuyer a rappelé l’existence d’un règlement concernant la prévention des incendies, qui interdit à l’échelle de l’agglomération les feux à ciel ouvert.

Selon le directeur général Patrick Savard, cette disposition et le règlement sur les nuisances font état de deux réalités distinctes. Il a d’ailleurs fait la lecture du règlement d’agglomération. «Sauf pour les foyers, les grilles et les barbecues, les feux en plein air sont interdits, à moins que des mesures aient été prises pour limiter une éventuelle propagation.»

Il a conclu que «si on veut les interdire dans le Vieux-Longueuil, il faut un règlement».

Aux yeux de M. Savard et de certains élus, il importe que la règlementation soit uniforme dans l’ensemble de la ville, notamment en raison des questions d’environnement et de santé publique que soulève cet enjeu.

Sondage accessible

Le président de l’arr. de Greenfield Park Robert Myles a salué la décision de déployer un sondage, qu’il espère «le plus tôt possible».

«Depuis plusieurs semaines, les citoyens de Greenfield Park sont nombreux à demander une consultation sur les feux de foyer extérieurs au bois; c’est un enjeu de santé publique qui commande une action décisive et une responsabilité accrue de l’ensemble des élus, a-t-il mentionné. On souhaite que la consultation permette de dégager la meilleure acceptabilité sociale, mais on est conscient que le sujet divise et qu’on ne plaira pas à tout le monde.»

Les élus de son arrondissement souhaitent une consultation en français et en anglais.

D’autres élus ont aussi exprimé le souhait que le sondage soit le plus accessible possible, en ligne notamment. (A.D.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pierre F Gagnon
Pierre F Gagnon
2 mois

Les barbecues à Balconville?!

Je trouve aberrant que dans une agglomération de 400 000 habitants les barbecues de balcon dans les immeubles à logements soient autorisés, semble-t-il. Je n’ai jamais compris pourquoi et un appel aux pompiers est tombé dans le vide. Ils devraient être interdits tout simplement. On habite pas dans un chalet au bord d’un lac au fond du bois, à ce que je sache! Dans mon quartier, depuis 8 ans, 3 blocs de 10 à 16 logements ont passé au feu à cause de barbecues qui ont sauté ou d’un feu de cuisine genre friteuse!

Mayer
Mayer
2 mois
Répondre à  Pierre F Gagnon

Ce n’est pas le BBQ qui est dangereux mais le manque d’entretien de celui-ci et cela peu importe où vous habitez.

Lise Chevrier
Lise Chevrier
2 mois

Je suis d’accord avec de fait de mieux encadrer les feu de bois extérieurs, mais on doit conserver le droit d’en faire. Souvent, les samedis où il ne vente pas, on se permet le plaisir d’un petit feu dans un espace en béton avec grillage. On fait attention de ne pas nuire au voisinage avec la fumée et c’est un des plaisir d’habiter la banlieue.

Liette Vanier
Liette Vanier
2 mois
Répondre à  Lise Chevrier

Certainement moi aussi je désire conserver ce droit naturellement dans le respect des autres