Actualités

Fin des travaux sur Riverside, Saint-Lambert récompensée

mardi le 24 novembre 2020
Modifié à 14 h 07 min le 24 novembre 2020
Par Katherine Harvey-Pinard
Après huit ans de travaux, la réfection de la rue Riverside, à Saint-Lambert, sera complétée au cours des prochaines semaines. La Ville a d’ailleurs reçu le Prix du projet canadien de l’année de l’Association canadienne des tunnels pour l’installation d’une conduite pluviale dans le cadre du projet. Alors que le pavage de la septième et dernière phase du projet de réfection est réalisé cette semaine, les travaux de terrassement se poursuivront jusqu’à la réouverture de la rue à la circulation, prévue au début de décembre. La rue devra toutefois être fermée à nouveau pendant huit semaines au printemps afin de permettre la réparation de la conduite d’aqueduc maîtresse de l’agglomération de Longueuil sous le pont du CN, entre les avenues Edison et Fort. C’est également au printemps que seront effectués la couche de roulement du pavage et les derniers correctifs d’aménagement paysagers. Dans un communiqué, le maire Pierre Brodeur qualifie la réfection de la rue Riverside comme «le plus gros projet d’infrastructures de l’histoire de Saint-Lambert». Prix du projet canadien de l’année Dans le cadre de la phase 6 du projet, une conduite pluviale de 2,25 mètres de diamètre devait être installée à proximité de la fondation de deux ponts, soit le pont ferroviaire du CN et le pont routier du ministère des Transports, à l’aide d’une méthode sans tranchée. L’installation a été réalisée grâce à un seul passage d’un microtunnellier à boue sur 266 m de long en intégrant, à 55 m du puits de lancement, une transition à une courbe horizontale de 1 500 m de rayon. Ce procédé a valu à la Ville de Saint-Lambert le Prix du projet canadien de l’année de l’Association canadienne des tunnels. «Cette récompense démontre que la ville a su faire preuve de vision et d’innovation dans la réalisation de ses travaux. Le choix d’une méthode avant-gardiste et peu commune représente un défi puisqu’elle nous plonge dans un univers inconnu», a mentionné le maire Pierre Brodeur lors de la séance du conseil municipal du 16 novembre, tout en soulignant le travail de l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet. «Nous avons de quoi être fiers», a-t-il ajouté.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous