Finis les frais de retard à la bibliothèque de Saint-Lambert

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Finis les frais de retard à la bibliothèque de Saint-Lambert
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Afin de favoriser un meilleur accès à la culture, la Ville de Saint-Lambert a choisi d’abolir les frais de retard de sa bibliothèque municipale.

Selon l’Association des bibliothèques publiques, les frais de retard peuvent constituer une barrière économique à la fréquentation des bibliothèques, notamment pour les citoyens les plus démunis et les familles. Plutôt que d’encourager le retour des documents, ces frais peuvent tout simplement inciter certains usagers à cesser de fréquenter la bibliothèque.

«La bibliothèque se veut d’abord et avant tout un lieu accueillant et accessible à tous, mentionne le maire Pierre Brodeur. Nous voulons que l’ensemble de la population puisse la fréquenter pour s’éduquer, lire et se divertir. En abolissant les frais de retard, nous retirons l’une des barrières qui limitent l’accès à l’apprentissage et à la culture.»

La Ville précise que cette nouvelle mesure permettra également de réduire les tâches administratives liées à la perception des frais, qui peuvent devenir plus importantes que les frais eux-mêmes.

Malgré l’absence de frais de retard, Saint-Lambert invite les usagers à respecter les échéances de leurs documents, afin d’assurer leur accessibilité à l’ensemble des abonnés. Les avis de retard continueront ainsi à être envoyés. Après deux avis, les documents seront considérés comme perdus. Les frais pour les documents perdus ou abîmés, eux, sont maintenus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires