Forces AVENIR honore des étudiants de Longueuil

Geneviève Michaud
Forces AVENIR honore des étudiants de Longueuil
L'école secondaire Mgr-A.-M.-Parent de l'arr. de Saint-Hubert a été certifiée École bleue en 2019. (Photo : Gracieuseté)

Quatre jeunes de Longueuil ainsi qu’une animatrice de vie spirituelle et communautaire et le projet d’une école du territoire font partie des lauréats et finalistes du programme 2020 de Forces AVENIR au secondaire. Les noms des récipiendaires ont été dévoilés par l’organisation le 8 octobre.

«Ces gens inspireront leurs amis, leurs collègues, les membres de leur famille et seront de dignes porte-parole pour valoriser au Québec le système d’éducation», assure le pdg de Forces AVENIR François Grégoire.

Lauréat régional dans la catégorie Élève engagé

Wadii Karfalii

Pour Wadii Karfalii, représenter les 1500 élèves de l’école secondaire Gérard-Filion est la façon la plus efficace de transmettre un message et de partager avec les autres ses valeurs sociales. Tout en se réalisant pleinement, en élargissant sa vision du monde et en améliorant ses aptitudes communicationnelles, Wadii aime changer la vie des gens. Ayant appris jeune et par la force des choses à être autonome et à s’adapter, il n’a mis qu’un mois, alors qu’il arrivait au Québec, à passer de la classe d’accueil à une classe d’enseignement régulier. Par la suite, ses activités bénévoles n’ont cessé de croître. Cette année, en amassant des dons durant 30 heures dans sa communauté, il a contribué à la préparation de 150 paniers de Noël. Outre la présidence de l’école, il s’implique dans bon nombre de comités.

Lauréat régional dans la catégorie Élève persévérant

Olivier Chapdelaine

Olivier Chapdelaine est la preuve vivante que l’on peut obtenir son DES malgré un trouble du spectre de l’autisme. Tout jeune, pendant que les autres enfants socialisaient, il apprenait plutôt à gérer ses émotions et ses colères sporadiques, tout en s’appropriant un environnement scolaire. Il intègre d’abord une classe TSA au primaire. Puis, avec une volonté sans fin de réussir et le soutien indéfectible de sa mère et des enseignants, il termine son 1er cycle du secondaire en classe Relation en cinq ans. Malgré un changement d’école, il ne met que trois ans pour faire ses deux dernières années. À 21 ans, il obtient son diplôme à l’école secondaire Mgr-A.-M.Parent.

 

Lauréat régional dans la catégorie Personnel engagé

Lyne Marcheterre

Lyne Marcheterre, animatrice de vie spirituelle et communautaire à l’école secondaire Gérard-Filion, s’est engagée à développer le sentiment d’appartenance des élèves par l’implication. Travaillant dans un milieu défavorisé et multiculturel où les jeunes ont des besoins qui vont au-delà du porte-monnaie, elle s’implique depuis quatre ans en tant que présidente de la Fondation de l’école pour mettre en place des campagnes de financement variées. De plus, il y a trois ans, elle a implanté le projet PhiloJeunes, qui a pour objectif de contrer la violence et le dogmatisme. Son plus grand objectif est d’inciter des jeunes qui ne se sont jamais impliqués bénévolement à s’engager et à développer un sentiment d’appartenance à leur milieu.

Lauréat régional dans la catégorie Projet engagé

C’est en constatant que l’accès à l’eau potable pour le remplissage des gourdes est un problème dans leur école que trois élèves ont eu l’idée, en 2018, de faire de l’école secondaire Mgr-A.-M.-Parent la première École bleue au monde. La certification doit répondre à trois critères, selon l’organisme Eau Secours : reconnaître le droit de l’homme à l’eau et au service d’assainissement; éliminer la vente d’eau embouteillée; et promouvoir les services d’eau. Les trois porte-parole ont ainsi créé le comité Environnement jeunesse puis mis en place un plan d’action. En 2019, leurs efforts ont porté des fruits, et l’école a obtenu sa certification. Qui plus est, ces jeunes instigateurs ont présenté une résolution au Conseil de la Ville de Longueuil pour qu’elle devienne une communauté bleue.

Forces AVENIR a remis à tous les lauréats régionaux une médaille et un diplôme d’argent ainsi que d’une bourse de 500$.

Finaliste dans la catégorie Personnalité 1er cycle

Déterminée et inspirante, Kimberly Coulombe a fait de la lutte contre les injustices sociales son principal cheval de bataille. Impliquée auprès d’Amnistie internationale depuis 2011, la jeune femme y a progressivement grimpé les échelons : elle contribue aujourd’hui au rayonnement de l’organisation, et ce, tant au pays qu’à l’international. Ainsi, cette étudiante en sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal a participé en 2019 au Forum des Amériques à Mexico et à l’assemblée mondiale d’Amnistie internationale à Johannesburg, et elle s’est jointe à un groupe de travail sur l’élaboration de la nouvelle stratégie mondiale de ce mouvement. Parallèlement à cette implication, Kimberly a cofondé en 2018 le projet Inclusion Jeunesse, une initiative qui vise à agir sur les enjeux de représentativité au sein des instances politiques jeunesse. Jusqu’à ce jour, plus de 650 personnes ont participé aux divers événements chapeautés par Inclusion Jeunesse.

Pour souligner ses engagements et son leadership, Forces AVENIR a octroyé à cette jeune femme la nomination de finaliste qui s’accompagne d’une bourse de 2000$.

Boursiers universitaires

Par la même occasion, l’Université Concordia a offert une bourse d’études universitaires à trois élèves engagés et persévérants des établissements scolaire du Centre de services scolaire Marie-Victorin, soit Wadii Karfali et Olivier Chapdelaine, de même que Nathaniël Desrochers, de l’école Mgr-A.-M.-Parent.

Cette bourse, d’une valeur de 10 000$, leur permettra de poursuivre leur parcours scolaire au niveau supérieur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires